Accueil du site

Sommaire

Le diariste

Cont@ct

Journal divers de l'an 2015

Journal divers de l'an 2017

 

Journal divers de l'an 2016

Philosophie, humour, idées

 

lundi 4 janvier 2016

[Le revenu monétaire d’ « existence » peut être  un moyen pour le libéralisme dominant de supprimer la solidarité : dans un individualisme renforcé, libre à chacun d’utiliser ce revenu égal pour se nourrir, se loger, se soigner, s’instruire, ou s’abandonner à ses addictions sans qu’on n’ait plus à avoir d’empathie et de collectivisme.

 

mardi 5 janvier 2016

On peut être raciste envers, contre sa propre race.

Par exemple, dans L'Arabe du futur (Allary Editions, 2014, p. 154), le père syrien dit que "chez les Arabes, c'est différent... Il faut être dur avec eux. Il faut les forcer à s'éduquer; à aller à l'école... Si tu leur demandes leur avis, ils feront rien; ce sont des feignants et des bigots alr qu'is ont les mêmes potentiels que les autres...".

 

samedi 9 janvier 2015

[Ciné-club de l'Association de Recherche Mimétiques, L'Argent de Robert Bresson] Ce qui n'apparaît pas dans L'Argent, c'est le crime originel, la fabrication de la fausse monnaie, comme est caché aux sociétaires modernes le fondement de la création monétaire, le crédit par les banques privées (avec des intérêts à rembourser et donc d'autres crédits irremboursables, d'où des crises). Maurice Allais écrivait que les banquiers étaient des faux-monnayeurs légaux.

En parallèle, dans les sociétés traditionnelles, dans le bouz-kashi afghan (à l'origine du polo anglais), est montré le spectacle de la lutte des cavaliers autour de la panse de l'animal sacrifié auparavant de façon cachée, alors qu'il en constitue le fondement, le principe. Le fondement religieux

 Distinguer la bonne de la mauvaise violence, c'est comme distinguer la fausse de la vraie monnaie.

 

lundi 11 janvier 2016

A la mort de David Bowie, beaucoup de commentateurs évoquent son esprit de synthèse. Je comprends que si c'est mon musicien préféré depuis que j'ai treize ans, c'est aussi pour ma volonté de synthèse.

On le compare à un caméléon, symbole de l'imitation, justement parce qu'il imite beaucoup de modèles.

 

Une loi devrait ne concerner que l'universel, pas le singulier (cas des lois mémorielles, mettant le par exemple le blasphème sur certains génocides plutôt que sur tous par exemple).

 

samedi 16 janvier

[Témoignage de Victoire, mannequin, sur Canal Plus]

Elle se sentait grosse alors qu'elle était cadavérique: une illustration de l'expérience de Salomon Asch sur le conformisme, à force d'entendre son entourage professionnnel  lui dire qu'elle est trop grosse.

 

lundi 18 janvier 2016

« Si vous observez la réalité d'assez près, si d'une façon ou d'une autre vous la découvrez vraiment, la réalité devient fantastique. » DIane (Arbus). http://www.le-bal.fr/2015/10/chris-killip-what-happened

C'est ce que je fais en photographie.

 

La Révolution Française a donné dans l'ordre liberté, égalité, fraternité;, alors que le bien mettrait dans l'ordre de priorité solidarité, égalité liberté

 

mardi  19 janvier 2016

|Par exemple, l'assistance à personne en danger est une obligation solidaire, qui prime sur la liberté (de ne pas aider).

 

Le désir des fillettes d'être princesse est aussi désir narcissique d'être principale.

 

mercredi 27 janvier 2016

|Le revenu monétaire inconditionnel est un piège tendu par le libéralisme au solidarisme.

 

|Ce n'est pas un revenu d'existence au sens où il peut être utilisé non que pour exister mais aussi pour se détruire. C'est un revenu d'existence au sens où il suffit d'exister pour en bénéficier.

 

Le calcul de François Hollande et de cette gauche est aussi (hormis la soumission à la ploutocratie) est que les voix au centre comptent double: une voix prise en plus est aussi une voix en moins pour la droite (par exemple, on passe de D5-G5 à D4-G6), alors qu'une voix perdue plus à gauche est une abstention (par exemple on passe de D5-G5 à D5-G4).

 

{Jared Diamond, De l'inégalité parmi les sociétés] Pizarro et son prêtre, pour massacrer 80.000 Amérindiens, invoquent le christianisme, la grâce de DIeu leur conférant leur supériorité. Cette mauvaise foi (c'est le cas de le dire) revendiquant de faire du mal au nom d'un bien supérieur, semble nécessaire, comme dans le communisme invoqué par les dictateurs.

 

Aux prélèvements sanguins, les laboratoires pharmaceutiques préfèrent les prélèvements avec beaucoup de gain.

 

Jamais Jésus Christ ne baissera les bras.

 

vendredi 29 janvier 2016

Un pré où on fait brouter des vaches, c'est une terre à pais.

 

lundi 1er février

Lorsque le Premier Ministre Manuel Vals dit que "Commencer à expliquer, c'est commencer à excuser.", il dit vrai, car l'explication fournit la complexité des causes, et dont diminue la causalité personnelle.

 

samedi 13 février 2016

[France Culture, Répliques d'Alain Finkelkraut] Le fait que les 62 humains les plus riches de la planète possèdent autant que la moitié (3,5 milliards) la plus pauvre de l'humanité suffit à prouver que le libéralisme domine le solidarisme et l'égalitarisme.

 

[Sciences Humaines, p. 49] C'est cette imitation du mal, rancune, vengeance, qui anime l'humanité. Le sondage d'Odoxa publié par Le Parisien montre que l'affect dominant des Français est la colère (57%) et qu'est souhaitée une riposte militaire, aérienne par 81%, terrestre par 60%.

Sondage : après les attentats, les Français approuvent les mesures de Hollande, Le Parisien, 17 novembre 2015 http://www.leparisien.fr/faits-divers/sondage-les-francais-sont-en-colere-mais-n-ont-pas-peur-17-11-2015-5285899.php

Il est remarquable, à l'appui de la thèse de la sensibilité à la connaissance et la proximité qu'on a des victimes le moindre impact des attentats de janvier avec 17 assassinés dont plusieurs vedettes que les attentats de décembre avec 130 assassinés, la colère passant de 61 à 57% des Français, la peine de 49% à 40%, la solidarité de 46 à 31%,, la peur de 17 à 13%

 

[Sciences Humaines, p. 50] "la tripartition de l'humanité en trois peuples du livre hiérarchisés".

Le judaïsme: le cognitif

Le christianisme: l'affectif (solidarisme)

L'islam: le conatif

 

lundi 15 février 2016

[France Culture, Culture Matin] "Les dettes souveraines" (les dettes des Etats) : ce sont bien les dettes qui sont souveraines, plus exactement les endetteurs.

 

mardi 16 février 2016

[Jared DIamond, société égalités, p. 176] La première sélection natuelle, c'est que les mutations soient héréditaires.

 

mercredi 17 février 2016

Le talonneur est à l'honneur (ce n'est pas une tautologie).

 

mercredi 24 février 2016, 16615e journée

[« Vive le référendum », dans Le Parisien, 20 février 2016, p. 6]

« [...] Or, ce qui fait l'essentiel d'une démocratie, c'est que tout pouvoir doit répondre de ses décisions de devant une instance de contrôle [...] »

Dominique Rousseau confond la république (le fait que la politique soit publique, pas dissimulée, ni soumise à des lobbys, c'est-à-dire des décisions prises en privé dans des couloirs) avec la démocratie, qui n'est que la souveraineté populaire, c'est-à-dire que personne ne décide par dessus lui.

« Quand un responsable politique propose un référendum [...] » : il n'envisage pas le référendum d'initiative populaire, mais considère le peuple comme irresponsable politiquement. En fait il ne parle que des plébiscites (référendums proposés par les aristocrates élus ou la hiérarchie patronale).

Magnanime, il veut bien une assemblée de citoyens tirés au sort, mais juste pour un avis consultatif.

 

|Un argument en faveur du don inconditionnel plutôt que le revenu: les plus riches n'utiliseront pas tous leurs droits, par exemple en choisissant des mets plus rares et onéreux, alors qu'un revenu monétaire s'ajoutera totalement à  leur capital.

 

Le Nouveau Rendez-Vous par Laurent Goumarre : Ce que disent Charlie, Mulder et Scully http://www.franceinter.fr/emission-le-nouveau-rendez-vous-ce-que-disent-charlie-mulder-et-scully

Je trouve amusant de ramener à l'improbable théière à mi-chemin entre la Terre et le Soleil, de Bertrand Russel, l’hypothèse des extraterriens venus sur Terre. Si on n’a pas la pensée magique de croire à notre exceptionnalité, mais qu’on applique l’universalité des principes, si on considère les centaines de milliards de galaxies avec chacune ses centaines de milliards d’étoiles, on en infère à quel point la vie pullule dans le cosmos, et qu’il doit y avoir des millions de planètes habitées ayant des milliers ou des millions d’années d’avance technologique sur nous. Pensons aux progrès aéronautiques accomplis par l’humanité en un siècle (jusqu’à l’alunissage de 1969 en  particulier). Il est très aisé d’inférer que nos semblables extraterrestres peuvent entreprendre des voyages interstellaires, qu’ils sont bienveillants, ce qui explique les multiples observations  faites par des pilotes professionnels aux alentours des sites nucléaires depuis que l’humanité peut se détruire avec l’arme nucléaire.

Ce qui est regrettable, c’est qu’on assiste dans cette émission d’une radio d’Etat à une animation de garde entre cooptés tous d’accord pour persifler et ricaner à propos d’idées dissidentes. Il n’y a aucun débat contradictoire (denrée se raréfiant sur les médias). Invitez les pilotes et chercheurs (comme Gildas Bourdais) qu’on entend sur Radio ici et Maintenant, qui fait œuvre de service public (et permet aux auditeurs d’intervenir), et confrontez vos arguments dans une démarche intellectuellement honnête.

http://bourdais.blogspot.fr/

 

jeudi 25 février 2016, 16616e journée

Il se peut même ainsi que les pauvres soient mieux nourris ( plus sainement) que les riches.

 

vendredi 26 février 2016, 16617e journée

Le don inconditionnel permet à la collectivité de prioriser les actions, ainsi la santé serait prioritaire.

 

A propos de l'inventeur de la cryogénie, je crie au génie.

 

Loin de réduire l'imitation à la copie, David Bowie montre qu'elle est au meilleur l'inspiration de tous les airs environnants.

 

samedi 27 février 2016

J'ai rencontré un CHinois qui a un chien chow chow : ils sont de la même race mais pas de la même espèce.

 

lundi 29 février 2016

[Radio Courtoisie,  Le Libre Journal, Henry de Lesquen et Jean-Philippe Delsol] Les libéraux de cette émission distinguent le juste et le bien dans cette fable: un est grand et a un manteau trop court, l'autre est petit et a un manteau trop long. Le grand prend le manteau du petit  et lui donne le sien. Ce serait bien mais ce ne serait pas juste, car le juste serait que chacun ne soit pas dépossédé de ce qui lui appartient.

La distinction em semble oiseuse. La vraie distinction de cette fable est celle des moyens et du but. Si le but est louable (à chacun selon ses besoins, le problème est le moyen, qui est la violence et la loi du plus fort.

 

[Brice Couturier, Les Idées claires, "Le PS et les fols-en-Christ russes", http://www.franceculture.fr/emissions/les-idees-claires/le-ps-et-les-fols-en-christ-russes]

« Aux yeux d’une secte de « fols-en-Christ » russes, le tsar était doublement sacré. En tant que représentant de Dieu sur terre, il occupait la position de médiation sacrale entre la divinité et l’humanité, héritée du basileus byzantin. Mais on devait, en outre, considérer, le tsar (source unique du pouvoir sur cette terre), comme l’agneau du sacrifice. Le pouvoir, pensaient ces mystiques, étant une occupation, certes nécessaire, mais exécrable, l’exercer perd moralement celui qui s’en charge. C’est pourquoi il est bon qu’un homme, et un seul, prenne sur lui ce péché abominable… »

Lien entre le monarque roi avec le bouc émissaire.

 

mardi 8 mars 2016, 16628e journée

|Le populisme est la défense du peuple contre l'oligarchie.

 

Deux félins faits l'un pour l'autre.

 

vendredi 11 mars 2016, 16631e journée

Ta chaise est HS.

 

vendredi 18 mars 2016, 16638e journée

«  Les quatorze espèces anciennes de grands mammifères domestiques herbivores [...] Cochon. [...] En réalité un omnivore (mange régulièrement des nourritures animales et végétales), tandis que les treize autres sont plus strictement herbivores »

Le cochon interdit par des religions car c'est un animal omnivore comme l'humain, trop proche, trop rival.

 

 

dimanche 20 mars 2016, 16640e journée

La rémunération comme dédommagement en liberté de la contrainte du travail.

 

mardi 22 mars 2016, 16642e journée

Ce n'est pas la productivité du travail qui est rémunérée : sinon le camionneur qui en une heure transporte 38 tonnes à 100 km devrait être payé 100.000 fois plus que le livreur à vélo qui dans le même temps transporte 3,8 kg à 10 km. Chacun doit être payé selon les coûts pour lui de son travail : durée, fatigue, risque d'accident pour lui ou autrui (responsabilité), espérance de vie, etc. Si ce n'est pas le cas, il n'y aurait aucune motivation à augmenter la productivité en créant des machines facilitatrices.

 

Les statistiques peuvent être plus ou moins affinées (par exemple, un métier pénible peut être beaucoup plus dangereux pour un vieux, et donc avoir sa rémunération augmentée d'autant, incitant à proposer ce travail à un plus jeune.

Il y a tellement de "chercheurs" inutiles voire néfastes (travaillant pour l'industrie chimique, phytosanitaire et pharmaceutique par exemple) que ce serait une économie d'avoir des scientifiques efficaces et utiles.

 

Me04avr les démocrates crétins.

 

mardi 5 avril 2016, 16656e journée

Ces tabous sont à bout.

 

[Hommage à René Girard par Jean-Michel Oughourlian, médiathèque d'issy les Moulineaux

Vous avez mentionné les expériences de Meltzoff et Moore sur la protrusion de la langue par le nouveau-né, alors qu'il n'a pas eu accès aux miroirs.

Quand on donne cet exemple, on est tellement baigné d'imitation et d'assimilation qu'on ne voit pas où est le problème.

D'un nouveau-né qui imite un cri, on peut penser qu'il assimile le cri d'autrui qu'il entend et son cri qu'il entend.

Dans le cas de la protrusion de la langue, sa perception d'autrui n'est que visuelle et sa perception de soi n'est que proprioceptive.

Il y a donc un système d'assimilation inné, qui est une adaptation vitale pour se socialiser. C'est ce déficit qui est l'essence de l'autisme.

[Avant que j'ai pu finir ce qui suit, il réagit à "autisme" sans avoir écouté le discours, ce qui explique aussi la suite...]

Cela devrait vous rappeler une thèse de doctorat dont vous étiez le directeur, celle de Luc-Laurent Salvador, qui est aussi un génie pour avoir trouvé le mécanisme de l'imitation, par accrochage de cycles sensorimoteurs, avec son soubassement physique, la synchronisation des oscillateurs ou résonance. Assistant à cette soutenance il y a 20 ans, où René Girard était membre du jury, j'ai été étonné qu'aucun de vous deux ne percevait l'importance des avancées théoriques proposées alors.

 

16658e journée, jeudi 7 avril 2016

Si une association est propriétaire du nom « Démocratie Réelle », c’est qu’elle défend la démocratie, elle doit avoir des statuts démocratiques et promouvant la démocratie.
Dans les statuts de l'association « Gestion du patrimoine des gentils virus » (http://patrimoine.gentilsvirus.org/statuts-originels.pdf), il n'y a pas une seule fois le mot « démocratie ».
L'association possédant "Démocratie Réelle" doit être cohérente, et donc annoncer dans ses buts qu'elle défend la démocratie réelle et ses attributs : le référendum, le tirage au sort des assemblées pour une représentation statique d'une grande population, l'isocratie (égalité de souveraineté de chacun), l'iségorie (égalité de l'accès à la parole), l'isonomie (égalité de chacun devant les règles), le mandat impératif.

Elle doit être cohérente aussi en s'appliquant à elle-même ces principes qui sont aussi ses principes.

Elle doit annoncer que les membres du bureau et du conseil d'administration ne sont que des exécutants de mandats impératifs, et n'ont donc pas plus de pouvoir de décision (de souveraineté) que les autres.
Il y a donc trop peu dans ces statuts, mais il y a aussi trop : des tas de choses sont ainsi fixés dans les statuts, difficiles à changer (car nécessitant déclaration et paiement à la préfecture à chaque fois) au lieu d'être mises dans le règlement intérieur (qui n'est dans les statuts qu’un « peut être », alors qu'il est nécessaire pou des règles qui peuvent s’améliorer. Par exemple, le montant des cotisations n'a pas à être dans les statuts.

Si une association est démocratique, elle doit accueillir tous les démocrates qui le veulent (jusqu'à preuve qu'ils ne sont pas réellement démocrates, en contrevenant aux statuts et au règlement intérieur), sinon c'est une oligarchie (souveraineté d'une petit nombre) qui confisque jalousement son pouvoir initiateur. Là, tous les membres sont membres du bureau, et il est donc impossible qu'il y ait beaucoup de membres pour que celui-ci se réunisse et agisse selon ce que doit faire un bureau.

En plus il est écrit que les membres ont  tous « accès  à  la  liste  des adresses courriel des adhérent-e-s », ce qui ne peut que limiter le nombre des adhérents et dit bien qu’il s’agit d’une petite coterie de cooptés. Sinon, chaque nouveau membre, peu connu, pourrait dès le jour de son adhésion (gratuite…) faire n'importe quoi de ces adresses.

Autre limitation du nombre des adhérents : « Les   décisions   du   bureau   sont   prises   par   consensus ».

Les statuts actuels  me rappellent le comité "technique" du M6R qui, sous couvert de ne s'occuper que de technique ou d'administration, en fait pilotait arbitrairement et oligarchiquement, ou technocratiquement (c’est-à-dire par l’arbitraire de celui qui peut faire ce qui veut en informatique), de façon antidémocratique.
 Je propose que soit constitué un fichier collaboratif sur internet pour rédiger les statuts de l’association qui serait légitime à s’appeler ou à être propriétaire de « Démocratie Réelle ».

 

16660e journée, samedi 9 avril 2016

La collectivité ne doit financer que le bien, pas financer le poison (indirectement, en monnaie) comme le remède (directement, en prescriptions).

 

16682e journée, dimanche 1er mai 2016

|Discours de Jean Jaurès du 17 février 1894

Nous devons protection au petit propriétaire, cultivateur, au métayer obéré, au fermier dans la peine. Et voici pourquoi, au point de vue socialiste, je ne me sens pas gêné de leur accorder une protection. […]

|Et de même nous protestons contre l’invasion des ouvriers étrangers qui viennent travailler au rabais. Et ici, il ne faut pas qu’il y ait de méprise : nous n’entendons nullement, nous qui sommes internationalistes … Vous entendez bien que ce n’est pas nous qui voulons éveiller entre les travailleurs manuels des différents pays les animosités d’un chauvinisme jaloux ; non, mais ce que nous ne voulons pas, c’est que le capital international aille chercher la main d’œuvre sur les marchés où elle est le plus avilie, humiliée, dépréciée, pour la jeter sans contrôle et sans réglementation sur le marchais français, et pour amener partout dans le monde les salaires au niveau des pays où ils sont au plus bas. C’est en ce sens, et en ce sens seulement, que nous voulons protéger la main d’œuvre française contre la main d’œuvre étrangère, non pas, je le répète, par un chauvinisme d’esprit, mais pour substituer l’internationale du bien-être à l’internationale de la misère.

Le Monde selon Jaurès: Polémiques, réflexions, discours et prophéties Par Bruno Fuligni

 

16701e journée, vendredi 20 mai 2016

Allopathe : bronzé des jambes.

 

16705e journée, mardi 24 mai 2016

Le second tour de l'élection présidentielle autrichienne, où le candidat populiste d'extrême-droite à eu presque autant de voix (49,7%) que le candidat écologiste élu avec le soutien de cinq partis, dont les deux dominants depuis 70 ans, montre la dichotomie entre le vote populaire et réactionnaire de la périphérie, qui ne veut pas des changements qui l'appauvrit, et le vote élitiste des centres urbains, qui soutient (par exemple la pensée unique dominante de ses médias)  les changements capitalistiques (par exemple l'émigrationnisme, l'Autriche étant le troisième pays de l'Europe à en avoir accueilli, environ un million).

 

Populisme opposé à élitisme

 

P. 412 Amusant que Jared Diamond traité la violence et la religion de façon concomitante, en ignorant une partie de sa fonction, et l'œuvre de René Girard puis lorsqu'il parle de sacrifice (p. 413), ce n'est que celui des soldats...

 

16709e journée, samedi 28 mai 2016

Yann Moix dit que derrière l'antisystème, il y a l'antisémitisme (un des ses arguments que ce sont des anagrammes, ce qui va loin dans la chasse magique aux sorcières...): il fait preuve de sa chiennerie de garde, alors que l'accusation d'antisémitisme est l'épouvantail utilisé pour discréditer les contestataires de l'oligarchie.

 

16711e journée, samedi 30 mai 2016

P. 422 La thèse de Jared Diamond peut rendre pessimiste sur la démocratie: il y a un aspect égalitaire dans les premières sociétés humaines (des bandes), et une hiérarchisation avec l'augmentation de la population et l'étatisation, une kleptocratie s'établissant, redistribuant une partie suffisante pour se maintenir au pouvoir, mais pas trop, pas justement, pour en profiter égoistement. Cela rejointle discours de certains libéraux, (comme Philippe ??) qui compare les Etats à des mafias.

 

S04juin16

Si nous étions dans une société "egalitariste" à tel point qu'il n'y aurait aucune récompense pour le travail (altruiste), je serais élitiste ; mais dans notre société tant inégaliste, je suis populiste.

[Débat la veille dans les ateliers généraux] Insister sur l'origine du judo, technique martiale défensive du peuple sans armes.

 

jeudi 23 juin 2016

Le recrutement djihadiste par internet sur adopteunemecque.com

 

samedi 25 juin 2016

On devrait appeler l'union Européenne l'Union Méta-Européenne : l'union des ploutocrates au-dessus de l'Europe.

 

vendredi 8 juillet 2016

Les Français n'ont qu'une qualité: la conscience de leur extrême supériorité dans tous les domaines.

 

dimanche 17 juillet 2016

France Inter, Interception, Surinformés ou désinformés, les ados à l’heure du complot, https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception%2D03%2Djanvier%2D2016 puis  https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-17-juillet-2016

Propagande étatique contre le complotisme.

Un professeur se vante que ses sources sont des livres, alors que celles de l'adolescent qu'il interroge ne sont que l'internet. Comme s'il n'y avait pas des dizaines de livres écrits par des professeurs et autres intellectuels contre les versions officielles. Dans cette émission, d'un côté, que de doctes adultes, journalistes, professeurs, sociologues (de garde) ; de l'autre, que des adolescents ont la parole (des prisonniers complotistes (autant dire des sous-adultes, sans crédibilité) sont mentionnés, mais pas audibles). C'est comme si un organisateur de combats de boxe mettait contre son champion poids lourd que des poids plumes pour être certain de gagner. Cela va contre l'iségorie (égalité d'accès à la parole des deux parties) de tout débat honnête.

Pourtant un intervenant invoque la démocratie comme "libre confrontation des opinions".

Pas de commentaires publics possibles sur le site de la radio "publique" France Inter, que des mails privés possibles.

"À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

Pour trouver des adultes qui auront plus d'arguments : http://lucadeparis.free.fr/infosweb/attentats_11_septembre_2001.htm

 

lundi 18 juillet 2016

France Inter, Philippe Pascaud : "L'abstention arrange les élus, l'abstention est organisée. Ils veulent que l'abstention soit organisée."

 

samedi 30 juillet 2016

Le comédien Bernard Giradeau, à propos de son cancer : " Il y a des médecins qui sont totalement inconscients, je les appelle les «médecins assis». Ils sont si loin de vous, ils sont assis sur leurs connaissances, ils ont tellement peur que l’on apporte quelque chose de nouveau qui les déstabiliserait…"

Libération,  «Le cancer est arrivé, je n’étais pas étonné», par Eric Favereau, 10 mai 2010, http://www.liberation.fr/societe/2010/05/10/le-cancer-est-arrive-je-n-etais-pas-etonne_625155.

 

lundi 1er août 2016

|L'élite est l'ensemble des personnes d'une société en haut de la hiérarchie, qui ont le plus d'autorité.

|Un peuple est l'ensemble des personnes d'une société en bas de la hiérarchie, qui ont le moins d'autorité.

|L'élitisme est la préférence, la défense de l'élite.

|Le populisme est la préférence, la défense du peuple.

|Elitisme de droite (monarchisme, royalisme), et populisme de gauche (démocatisme).

|Hiérarchisme (monarchisme, polyarchisme), et monarchisme de droite.

« Annie Collovald23 [Le « Populisme du FN » : un dangereux contresens, Éditions du Croquant, 2004] a fait remarquer que le mot populisme connaît un nouveau succès depuis les années 1980, comme synonyme de démagogie ou d'opportunisme politique, surtout lorsqu'il s'agit de mouvements d'opposition. Selon cette universitaire en sciences politiques, la catégorie renseignerait moins sur ceux qu'elle désigne que sur ceux qui l'emploient. Annie Collovald met en parallèle le succès du vocable avec la disparition progressive des classes populaires dans les appareils et dans les discours des partis politiques et interprète l'usage croissant du mot populisme ou populiste comme l'expression d'une méfiance grandissante à l'égard des classes populaires et d'un penchant nouveau pour la démocratie capacitaire voire censitaire. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Populisme_(politique)#France

 

dimanche 14 août 2016

A propos de l'iségorie, il faut penser aux médias militants: faut-il leur imposer un accès égal à leur média à leurs opposants? Ou faut-il considérer un équilibre avec d'autres médias opposants? Il faut en tout cas ne considérer que le temps référendaire qui ne serait que de quelques mois.

A propos de la quantité absolue (de temps et d'audience), plus elle est grande, plus elle favorise l'opinion minoritaire. Mais il faut que la quantité soit la plus grande, puisqu'il y a iségorie (qui elle concerne la proportion): il s'agit d'informer au maximum la population, pas de désavantager les plus faibles.

 

Sur France Inter, dans sa chronique qui se targue, comme son titre l'indique, de combattre les Idées reçues*, en l'occurrence que « pour Freud tout est sexuel » (0mn10-11s), la psychologue Stéphanie Torre en répète une, celle selon laquelle Freud a « affirmé que les enfants sont tous des pervers polymorphes » (0mn53-56s). Or, Freud ne qualifie pas ainsi tous les enfants, mais ceux victimes d'abus sexuels : « l'enfant, par suite d'une séduction, peut devenir un pervers polymorphe » (Trois essais sur la théorie de la sexualité, Gallimard - coll. Idées 1962, p. 86).

Elle insiste sur l'ignorance de ses adversaires :

« Faire de l'érotisme le ressort primordial des conduites humaines est tout de même hautement suspect; comme s'ils n'avaient jamais, mais alors jamais, ouvert le moindre livre du célèbre Viennois. » (1mn23-33s)

« {...] dénoncer une chose pareille n'est réellement envisageable qu'à condition de méconnaître son sujet; sinon comment l'ignorer? » (1mn46-52s)

* « Chaque semaine dans la matinale du week-end, la psychanalyste Stéphanie Torre analyse et déconstruit les idées reçues du quotidien. »

https://www.franceinter.fr/emissions/idees-recues/idees-recues-14-aout-2016

 

Arte, Sociétés secrètes 1/3 Les masques des comploteurs, http://www.arte.tv/guide/fr/048059-001-A/societes-secretes-1-3

On y parle des dirigeants qui créent des boucs émissaires pour leur pouvoir, puis on reprend sans la discuter sous cet angle l'accusation envers Oussama Ben Laden.

Heiko Ernst, psychologue : « L'homme a besoin de boucs émissaires; les dirigeants en particulier en ont besoin, afin de dissimuler leurs propres échecs, leurs propres failles, ou encore pour mobiliser le peuple dans un but précis. Bien sûr les théories du complot poussent ce mécanisme à l'extrême. C'est encore plus vrai pour le Protocole des Sages de Sion qui stigmatise le peuple juif tout entier en l'accusant d'être malfaisant et responsable de tous les maux sur Terre. » (21mn35-22mn08s)

« Le coupable est vite trouvé: Oussama Ben Laden. [...] C'est lui qui a ordonné l'attentat selon la version officielle. » (26m57s)

On y essaie de discréditer les critiques de la version offcielle en montrant d'abord la joie de musulmans: « Dans les bastions islamistes du monde arabe, des scènes de liesse éclatent spontanément.  » (26mn32-37s) et en avançant que « Là encore, on invoque une conspiration juive. » (28m29s), « un complot juif. » (29m04s), en toute reductio ad hitlerum : pour descréditer la thèse adverssaire, on en prend la version la plus caricaturale.

On prend les thèses les plus farfelues, comme quoi les juifs auraient été informées de se mettre à l'abri.

En fait, ce sont diverses personnes qui ont été averties:

« Le San Francisco Chronicle rapporta que le maire de San Francisco, qui devait se rendre à New York le matin du 11 Septembre, fut prévenu la veille des attentats de ne pas prendre l'avion ce jour là (San Francisco Chronicle, 12/09/01). Le célèbre écrivain Salman Rushdie reçut également une mise en garde lui demandant d'éviter les compagnies aériennes américaines et canadiennes. Selon l'écrivain, l'alerte provenait directement de la FAA, l'agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles de l'aviation civile aux Etats-Unis (London Times, 27/09/01 ; Daily Mail, 7/10/01). Par ailleurs, Newsweek écrivit que le 10 septembre 2001, la veille des attentats, « un groupe de hauts responsables du Pentagone annulèrent brusquement leurs vols prévus pour le lendemain, apparemment pour des raisons de sécurité » (Newsweek, 24/09/01). » (Une « attaque surprise » ... pas si surprise que ça, par Christo le 03/09/2009, http://www.reopen911.info/11-septembre/une-attaque-surprise-pas-si-surprise-que-ca/).

« On ne voit pas d'avion sur la vidéo de la caméra de surveillance. » (30mn49s)

« Marian Füssel connaît la théorie de l'avion manquant et ne la juge pas plausible : Il prétend la « réfuter » en disant que l'avion est passé entre deux images. En quoi la preuve de l'absence de preuve de la présence serait-elle une  preuve de la présence? Sacré sophisme! En plus, on élude la confiscation et la dissimulation de toutes les autres vidéos qui auraient dû montrer un avion (http://www.reopen911.info/video/videosurveillance-de-l-attaque-contre-le-pentagone-filmee-depuis-le-quartier-general-du-dea.html) , ainsi que la preuve que l'image 23 a été modifiée (https://www.youtube.com/watch?v=gG2zzGB3hgo).

« Dianele Glanser [...] remarque que le rapport officiel ignore purement et simplement un évènement: l'effondrement de la troisième tour. » (3mn20s)

« C'est un bâtiment de 170 mètres de haut » (32mn38s) : non, de 194,4m (https://fr.wikipedia.org/wiki/7_World_Trade_Center), proche de la hauteur de 210m de la tour Montparnasse (« le plus haut gratte-ciel de Paris intra-muros », https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_Montparnasse). Ce n'est pas un petit bâtiment!

« Pourquoi certaines chaines de télévision ont-elles annoncé son effondrement une heure avant qu'il ne se produise? » (33mn07s)  

Daniele Glanser pointe que la Security Exchange Commission  refuse de donner l'identité des informées qui ont pu spéculer sur les attentats. (34mn48s)

Puis est évoquée le fait que « les militaires américains [...] soumettent un plan machiavélique au président des Etats-Unis John Fitzgerald Kennedy : l'opération Northwoods prévoyait entre autres des attaques terroristes sur Washington et sur le trafic aérien civil. Fidel Castro devait ensuite être tenu responsable de ces attentats. Kennedy a refusé. » (35mn04-35mn30s).

mardi 16 août 2016

[Radio Courtoisie, Henry de Lesquen] Triarticulation et paléocortex, mésocortex et néocortex selon Paul Maclean.

 

Faire un WIkipédialternatif.

 

lundi 15 aout 2016

Où est-ce que le phénomène nous mène?

 

Mardi 16 août

La friche c'est chiche.

 

 dimanche 21 août 2016

Il m'a été objecté plusieurs fois contre l'intérêt d'une telle médiathèque qu'on trouve ces informations sur l'internet. Mais la lecture d'un livre cohérent de plusieurs centaines de pages n'a pas le même impact que de parcourir des pages éparses, avec la dispersion que l'on a. Par exemple, ce n'est pas en parcourir de 2001 à 2008 des pages comme celles de www.sidasante.com que j'ai été convaincu que le sida n'est pas une maladie virale, mais la lecture de Les 10 plus gros mensonges sur le sida, en particulier l'argumentation sur le fait que les tests ne révèlent pas qu'on a des virus, mais des anticorps non spécifiques.

D'autre part, il y a aussi l'impact d'un lieu réunissant ces documents matériels.

 

Lundi 22 août 2016

De l'inégalité des sociétés, p. 619

L'evolution différentielle de la Chine et de l'Europe indique qu'il faut un libéralisme, un pluralisme pour l'inventivité, et non un centralisme.

Ces innovateurs peuvent prendre des risques pour eux-mêmes, mais doivent éviter d'en faire courir aux autres, par solidarisme. Il est donc important de tester les innovations, et de punir les dissimulations des effets délétères des innovations.

 

lundi 29 août 2016

Les Na de Chine ne sont pas une utopie, mais une microtopie.

 

16808e journée, dimanche 4 septembre 2016

Ce Robert n'est pas un saint. Il était directeur du CREDOC et vice-précident du Modem, le voici vicieux président du CRADOC. Il a écrit La Société des consommateurs, il va écrire La Société des cons sots mateurs.

 

16810e journée, mardi 6 septembre 2016

Communisme et propriétarisme opposés p. 141 Étienne Le Roy Tous responsables? Mayer

 

J'ai pour principe de préférer l'étymologie (étymologiquement la vraie signification) plutôt que les significations dérivées par ceux qui en ont le pouvoir.

"Sens d'origine

Dans son sens d'origine et d'un point de vue philosophique, le mot désigne une forme d'organisation sociale marquée par la mise en commun des biens. Il peut désigner au sens large « toute organisation économique et sociale dont la base est la propriété commune par opposition à la propriété individuelle »"André Lalande, Vocabulaire technique et critique de la philosophie, Presses universitaires de France, édition de 2010, pages 152-153"" (https://fr.wikipedia.org/wiki/Communisme#D.C3.A9finition_premi.C3.A8re_et_.C3.A9volution_du_sens).

Il s'oppose au propriétarisme (mot utilisé par Étienne Le Roy p. 141 de Tous responsables?).

 

Ce que tu retiens du concept de communisme, c'est
- la conception marxiste restreinte :
"la société communiste est vue comme l'apparition de la vraie liberté, qui ne peut véritablement exister que dès lors que l'État disparaît, via un processus de dépérissement envisagé comme naturel" "Dmitri Georges Lavroff, Les grandes étapes de la pensée politique, Paris, Dalloz, coll. « Précis Dalloz », , 499 p. (ISBN 978-2-247-01471-2, OCLC 77249321), p. 446-447" (https://fr.wikipedia.org/wiki/Communisme#Visions_marxistes),
- pas la signification la plus radicale (à la racine) ; alors que j'affirme que plus de communisme peut impliquer plus d'État que maintenant, par exemple avec des médecins et des avocats qui deviennent des fonctionnaires.

Comme je l'affirmais et contrairement à ce que tu infirmais, Marx a bien écrit un livre avec le mot "communisme" dans le titre :  Le Manifeste du Parti Communiste (https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_du_Parti_communiste).

Point intéressant pour toi, il y est question de  "l'abolition [...] de l'héritage" (https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_du_Parti_communiste#La_d.C3.A9finition_du_communisme).

 

Mardi 6 septembre 2016

Il y a un cas où le vote doit ne pas être rémunéré, c'est lorsque la motivation spontanee est importante. Par exemple, pour l'aeroport de Notée dame des landes près de Nantes, le gouvernement a organisé un référendum à la dimension qui lui permettait d'obtenir le vote qu'il souhaitait.

 

Il est important que la participation en ce cas corresponde aux effets pour les citoyens.

 

16812e journée, jeudi 8 septembre 2016

Une alternative est de pondérer la rémunération par la distance.

 

Une autre est le fait qu'il y a plusieurs référendums simultanés, et que doncles citoyens ne se deplacent pas que pour ce vote.

 

La gauche et la droite, c'est considérer que les opinions et choix politiques n'ont qu'une dimension.

 

samedi 10 septembre 2016

Amos Oz, auteur de Judas, France Culture http://www.franceculture.fr/emissions/linvite-culture-de-la-matinale/amos-oz-je-suis-un-homme-du-compromis

Judas, bouc émissaire, avec une histoire aussi invraisemblable que celle accusant Oedipe, décryptée par René Girard.

« C'est une histoire vraiment horrible, et très mauvaise. Aucun éditeur ne l'aurait laissé comme ça. Et puis aussi, quand on lit des romans policiers, ça tient pas la route, cette histoire. J'ai vérifié combien représentaient les 30 deniers les plus célèbres de l'histoire de l'humanité: ça représente à peu près 600 euros d'aujourd'hui. Judas, ce n'était pas un pauvre pécheur de la Galilée comme les autres; selon les livres, c'était un homme riche; il avait des terres, il avait des serviteurs. Pourquoi vendrait-il son dieu, son maître, pour 600 euros? Et s'il le vend, pourquoi irait-il se pendre immédiatement après? Et au delà de cela, qui avait besoin de payer Judas ne serait-ce qu'un seul euro pour qu'on lui désigne Jésus par un baiser, pour qu'on le reconnaisse, pour que les gens qui viennent l'arrêter puissent le reconnaître? Tout Jérusalem connaissait Jésus; il prêchait dans tous les endroits de la ville. Lorsqu'ils sont venus l'arrêter, il n'a pas rasé sa tête, il a pas mis un sombrero sur la tête; il a pas rasé sa barbe; il a pas tenté de dire « Je suis pas Jésus, je m'appelle Donald Trump. ». Pourquoi, pourquoi ce baiser? Pour quoi faire? Pourquoi ce paiement, ce versement? C'est une histoire absurde. Mais cette histoire est plus responsable des flots de sang qui ont coulé que tout ce qui est écrit dans l'histoire? Plusieurs centaines de milliers de juifs ont payé à cause de cette histoire: l'inquisition, les pogroms, les poursuites, la Shoah. Cette histoire, c'est le Tchernobyl de l'antisémitisme européen. Regardez par exemple les peintures, les tableaux de la Cène, du dernier repas, à la Renaissance. Regardez, le juif des caricatures antisémites, avec le grand nez, les dents pourries, il était déjà là à la Renaissance, il a toujours été présent. Shmuel Asch, dans son histoire, tente de neutraliser ce Tchernobyl. » (9mn36s-12mn12s)

 

dimanche 11 septembre 2016

Sylvie, http://www.babelio.com/livres/Oz-Judas/849812 ou https://voyagesaufildespages.be/judas/

« La question théologique de la trahison de Jésus par Judas est mise en parallèle avec la position de Shealtiel Abravanel qui, en 1947, allait à contre-courant de la volonté dominante personnifiée par David Ben Gourion et s'opposait au plan de partage de la Palestine et à la création d'un Etat juif indépendant, convaincu qu'il était encore possible de s'accorder avec les Arabes pour fonder un Etat unique où ceux-ci cohabiteraient pacifiquement avec les Juifs. De la même façon que Judas qui livra Jésus aux Romains devint la figure de la trahison par excellence, les chimères anti-nationalistes d'Abravanel lui valurent d'être exclu du Comité Exécutif Sioniste et considéré comme traître à la cause juive.
Et, au travers du destin de ces personnages fictifs, l'auteur de s'interroger : et si Judas était en réalité le premier chrétien authentique, le seul, dont l'erreur fatale aura été, précisément, de croire avec une foi inébranlable en la nature divine de Jésus ? de pousser celui-ci à se laisser crucifier pour ensuite miraculeusement descendre vivant de la Croix et révéler à cette occasion son immortalité ? Qu'en aurait-il été du christianisme sans cette croyance ? Qu'en aurait-il été de la haine des chrétiens envers les juifs ?

L'analogie avec le traître Abravanel est tentante, lui dont l'erreur avait été de croire que Juifs et Arabes pouvaient vivre ensemble dans un même Etat sans s'entre-tuer. Que serait-il advenu si une telle idée avait pu s'imposer ? Qu'en aurait-il été de la haine réciproque entre Juifs et Arabes ? »

 

Dans le roman d'Oz (https://voyagesaufildespages.be/judas/):

« – Ces deux peuples ont en effet beaucoup en commun: ils ont souffert chacun à sa façon de l’Occident chrétien au cours de l’histoire. Les Arabes ont été humiliés par les puissances coloniales, qui les ont opprimés et exploités. Quant aux Juifs, ils ont subi pendant des siècles le mépris, l’expulsion, les persécutions, l’exil, les massacres et, pour finir, un génocide sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Les relations de sympathie et de compréhension entre ces deux victimes de l’Europe chrétienne reposent sans conteste sur un fondement solide, soulignait-il à l’envi. »

Un autre autre bouc émissaire, afin de réunir les sémites arabes et juifs contre lui.

 

 

mardi 13 septembre 2016

[Henri de Lesquen sur Radio Courtoisie] La Trinité chrétienne : le Père a la fonction souveraine dit-il dit-il, le Fils la fonction combative, et le Saint-Esprit la fonction productive.

 

France Culture à propos de complot de l'immigration avec la théorie ou le thème du grand remplacement, alors que ce serait juste le mécanisme du libéralisme.

Les oligarques comme Rockfeller pourraient donc être présomptueux de leur puissance en parlant de complots qu'ils organiseraient...

 

 

dimanche 18 septembre 2016

Le souverainisme dans la novlangue. 

 

jeudi 22 septembre 2016

|Souverainisme: c'est l'élite la plus internationale, qui a donc plus de souveraineté doublement (en tant qu'élite, et en tant que pouvant l'exercer dans plusieurs nations) qui paradoxalement appelle souverainistes ceux qui n'ont pas une telle souveraineté, mais aimeraient obtenir une souveraineté plus nationale, donc plus proche d'eux, si ce n'est une souveraineté populaire. Mais il est logique que si chacun était souverainiste, c'est-à-dire réclamant plus de souveraineté pour soi, qu'on en vienne à l'isocratie (égalité de souveraineté), et donc à la démocratie (une voix, un vote).

 

vendredi 7 octobre 2106

[Le populisme : un mal démocratique, sur France Culture à propos de Qu'est-ce que le populisme? Définir enfin la menace, https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/le-populisme-un-mal-democratique] La novlangue est l'anti langue, ou plutôt l'anticlangue (la novlanque est une antilangue).

 

dimanche 9 octobre 2016

[France 2, On n'est pas couché, https://www.youtube.com/watch?v=-eLuzx-cvOw] L'avocat Richard Malka est un élitiste/antipopuliste cohérent : questionné par l'animateur Laurent Ruquier, il est « résolument  » (15mn47s) contre le référendum, et « pour la démocratie représentative, parce que le référendum, c'est une espèce de populisme » le peuple faisant n'importe quoi par des motivations « émotives » (comme « le rétablissement de la peine de mort » (l'une des deux fameuses tartes à la crème antidémocrate que je conteste dans mon article Pour une démocratie réelle)), alors que les élus seraient plus sages, sur des questions « techniques » (il emploie le mot deux fois, et donne comme exemple la sortie de l'Europe, comme si la souveraineté n'était qu'un problème technique, et pas fondamental).

C'est un libéral cohérent (« Je ne donne de leçon de morale à personne, parce que j'ai horreur d'en recevoir » (2h12mn04s), dit-il, selon la neutralité axiologique décrite par Jean-Claude Michéa. Et aussi : « Il est rock 'n' roll, DSK. [...] Je défends la liberté quand je défends DSK. Je défends la liberté sexuelle, je défends la liberté de faire absolument ce qu'on veut dans sa sexualité à partir du moment où on est entre adultes et que c'est consenti. » (2h21mn53s-2h22mn08s)), défenseur de l'oligarchie, de la banque Clearstream  contre le journaliste d'investigation Denis Robert, du premier ministre Manuel Valls dans son procès intenté contre l'humoriste polémiste Dieudonné M'Bala M'Bala, de Carla Bruni épouse de l'ex-président Nicolas Sarkozy contre Patrick Buisson lorsque celui-ci révèle au public les propos en coulisse de quelques oligarques, défenseur aussi de l'ex-directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn.

Vanessa Burggraf est l'autre personne se disant aussi totalement opposée au référendum, argumentant « car Moscovici a eu cette phrase qui est tout à fait juste: « Les référendums, ça blesse, ça divise, et ça n'apporte aucune solution. »; je dirais même que ça apporte des emmerdes » (17mn20s-17mn30s). Pourtant, il y a eu beaucoup de manifestations et de polémiques et des violences à propos de l'autorisation du mariage homosexuel en France, alors que cela aurait pu être plus pacifique avec un référendum et une iségorie à la base. L'Irlande a été le premier État de la planète à autoriser le mariage homosexuel par référendum et cela s'est fait de façon plus pacifique qu'en France. Ainsi, on n'a pas pu avoir en France la même reconnaissance par les défaits d'une victoire légitime de l'autorisation :

« Avant même la publication des résultats, un des principaux responsables de la campagne du non, David Quinn, avait concédé la défaite de son camp. "C'est une claire victoire pour le camp du oui", a-t-il déclaré, adressant ses "félicitations" aux partisans du mariage homosexuel. » [http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/l-irlande-a-vote-en-faveur-du-mariage-homosexuel-selon-les-partisans-du-oui-et-du-non_917869.html].

 

lundi 10 octobre 2016

Ce sont des élites états-uniennes qui ont voulu la guerre au Koweit en 1991, fabriquant les mensonges sur les bébés sortis des couveuses pour rallier leur peuple opposé à cette guerre; ce sont les élites espagnoles et britanniques qui ont voulu faire la guerre en Irak en 2003 (avec les mensonges sur les armes de destruction massives) contre leurs peuples qui manifestaient contre.

 

mardi 11 octobre 2016

Starfucker = tireur d'élites.

Exemple : Carla Bruni est une tireuse d'élites.

 

|L'élite est l'ensemble très minoritaire des personnes d'une société en haut de la hiérarchie, qui ont le plus d'autorité.

|Un peuple est l'ensemble très majoritaire des personnes d'une société en bas de la hiérarchie, qui ont le moins d'autorité.

 

jeudi 13 octobre 2016

Entreprise: novlangue

 

Le viager étant une loterie, il est plus juste si c'est l'Etat qui rachète (c'est du communisme, de la mutualisation des risques).

 

samedi 15 octobre 2016

Corrélation avec le sida : https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9n%C3%A9tylline

Utilisé comme drogue récréative dans le milieu artistique et médiatique français des années 1970, comme stimulant dans le milieu sportif jusqu'aux années 1990, le Captagon {...]

L'utilisation prolongée de fortes doses de fénétylline a les mêmes conséquences sur l'organisme que l'utilisation prolongée à haute dose de méthamphétamine sous forme nasale, anale ou intraveineuse du « crystal meth ».

[...] une perte d'appétit très marquée et un manque de sommeil prolongé. Ce tableau peut conduire à la mort en quelques semaines.

 

 

16851e journée, lundi 17 octobre 2016

Nous sommes dans une crypto-ploutocratie, crypto car

- ce n'est pas dit (on parle de « démocratie » ;

- l'importance du mécanisme de la création monétaire, des "faux-monnayeurs égaux" est dissimulée.

 

A Pierre Manent (conférence "Jules César de Shakespeare ou la tragédie de la république"), un philosophe de garde qui affirme notre régime est le meilleur:

"Je voudrais vous interroger sur l'articulation des concepts.

Pendant 2000 ans, d'Aristote à Montesquieu en passant par Spinoza, la démocratie est définie par des assemblées faites par le sort, et donc statistiquement représentatives de la population.

Dans la même tradition, un régime électoral est du domaine de l'aristocratie, les meilleurs, gagnant cette compétition, obtiennent la souveraineté officielle (l'article 27 de notre constitution dit bien que tout mandat impératif est nul, et donc qu'il serait anticonstitutionnel de condamner un élu qui ferait le contraire de son programme électoral).

L'abbé Seyès, constituant de 1791, a bien dit que "la France ne doit pas être une démocratie, mais un régime représentatif..

Ensuite, vers 1800, le mot "démocratie" a commencé à être utilisé par les premiers partis politiques états-uniens par électoralisme, commençant deux siècles de novlangue.

A propos de la république, il s'agit de la chose publique; et ce qui semble s'y opposer, c'est que la politique ne se fasse pas dans l'assemblée publique, mais en privé, dans les couloirs, les lobbies. Une démocratie réelle, plus évidemment qu' une aristocratie élective, serait donc une république."

Pierre Manent :

Quelqu'un qui veut de l'égalitaire ne peut que détester une démocratie représentative, qu'il va appeler une oligarchie, comme Castoriadis.

République comme un peuple se gouvernant lui-même, il fait appel à l'aristocratie, aux meilleurs.

 

La démocratie, c'est la compétition des idées; l'aristocratie, c'est la compétition des personnes, le règne de l'ad hominem.

 

Une aristocratie est contingentement une république, une démocratie est nécessairement une république.

 

Jean-Pierre Dupuy (présent à la conférence), Pierre Manent, oeuvrent à "légitimer" le régime qui les nourrit grassement.

 

mercredi 20 octobre 2016

Patrick Timsit - Political Correct https://www.youtube.com/watch?v=pY9mdCKPTgQ

« J[e n]'ai plus d'avis ; je suis un privilégié ; c'est difficile d'avoir un avis quand y a une injustice et qu'on on est du bon côté.  » (14mn40s).

Ces intellectuels de garde n'ont pas cette vergogne.

 

vendredi 21 octobre 2016

"La vérité sur le Nazisme et l’extrême droite de nos jours. Une escroquerie dénoncée !!!"  https://www.youtube.com/watch?v=1KTaNFnVXwo 

"Le fascisme est l'utilisation politique de groupes de personnes violentes afin d'empêcher des expressions opposées.

L'étymologie le rappelle bien : "les magistrats romains étaient précédés d'un certain nombre de gardes, les licteurs, chargés de ces faisceaux, symboles d'autorité, de violence de la loi" ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Fascisme#Origines_du_fascisme_italien).

Le roi d'Italie Victor-Emmanuel III nomme Mussolini président du conseil, après que les milices fascistes aient chassé les organisations de gauche des villes du nord de la péninsule, et à peine après qu'ils aient commencé à exécuter leur menace de lancer une marche sur Rome." (http://lucadeparis.free.fr/encyweb/21societe.htm)

Chouart: "C'est la classe des 1% qui voyant qu'elle ne peut plus gagner avec les élections, prend le pouvoir de force [...]. C'est ça le fascisme. Relisez Guillemin." (14mn45s).

Je crois qu'Henri Guillemin a raison et que Chouart se trompe en qualifiant ses adversaires de fascistes, alors qu'il reproche à ses adversaires de qualifier leurs adversaires de fascistes: L'UMP de Hollande et le PS de Sarkozy n'ont pas besoin de recourir à la violence, car les médias sont suffisamment maîtrisés par les ploutocrates qui placent ces/ses larbins.

 

En qualifiant tout ce haut monde de droite, et même d'extrême-droite, il fait aussi de l'amalgame, et élude ce que Jean-Claude Michéa appelle "les mystères de la gauche" et son "complexe d'Orphée", c'est-à-dire sa "religion du progrès".
 

La meilleure définition que j'ai entendue de la droite et la gauche, de Francis Cousin:

"La droite, c'est ceux qui vont gérer la marchandise en voulant préserver l'avant marchandise. [...] La  gauche, c'est ceux qui vont gérer la marchandise en voulant liquider l'avant-marchandise." (https://www.youtube.com/watch?v=lQ_3tSuneEQ 10mn; écouter aussi autour de 15mn sur la critique de la droite).

La droite et la gauche ont en nécessaire commun d'être dans l'hémicycle, d'être dans le système bourgeois et au fond ploutocrate intronisé il y a deux siècles. Comme le rappelle Michéa, les socialistes ou Karl Marx n'étaient pas de gauche, mais hors de ces deux jambes du même système.

 

Comme ses adversaires, Chouart fait là de la reductio ad hitlerum, comme lorsqu'il  affirme deux fois (à 4mn50s) que Walter Hallstein, premier président de la Commission de la Communauté Economique Européenne, était nazi.

On lit qu'il "était [...] un juriste nazi comme le prouve sa lettre datant du 30 septembre 1935 adressée au représentant du gouvernement nazi de l’université de Rostock. Il a d’ailleurs été nommé doyen de la faculté de droit et d’économie de Rostock par le gouvernement du IIIème Reich comme le prouve la lettre 18 mai 1936 signée par le chancelier de l’université de Rostock et d’un « Heil Hitler ». Walter Hallstein profite donc de l’ascenseur social du IIIème Reich lui permettant d’accéder aux plus hautes fonctions de l’Allemagne nazie." ("Un nazi devenu président de la commission européenne",

https://gazettefrancaise.wordpress.com/2015/12/14/un-nazi-devenu-president-de-la-commission-europeen/).

C'est peu probant de citer juste la formule de salutation nazie du doyen qui lui écrit.

Sur Wikipédia, on lit: 

"Hallstein était membre de diverses organisations professionnelles prises en mains par le régime nazi (étant donné l'absorption des associations et syndicats par des officines nazies lors du Gleichschaltung)g, mais il n'était pas membre du Parti national-socialiste ni du Sturmabteilung13. Il est notamment reconnu pour avoir rejeté l'idéologie nazie14,10 et avoir gardé ses distances d'avec les Nazis7. En 1941, les officiers nazis se sont opposés à sa nomination comme professeur en droit à l'université de Francfort, mais sa candidature fut soutenu par les autres professeurs et académiques et il devint finalement doyen de la faculté15." (https://fr.wikipedia.org/wiki/Walter_Hallstein#Jeunesse_et_carri.C3.A8re_pr.C3.A9-acad.C3.A9mique_.281901-1942.29).

En 1942, il a été affecté comme lieutenant dans l'armée au nord de la France, où il a été fait prisonnier en 1944, ce qui n'en fait pas un haut dignitaire nazi.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Walter_Hallstein#Visions_de_l.27Europe

"Les problèmes que les États-Unis rencontrèrent étaient, selon lui, partiellement du au fait que les États défendaient leur souveraineté. "

Il y a toujours des personnes qui ont la souveraineté. Ceux qui s'affichent contre le "souverainisme" défendent en fait une crypto-souveraineté (en particulier la crypto-ploutocratie).

 

 

samedi 22 octobre 2016

Même le(s) Parti(s) Communiste(s) (si peu communiste(s)), avec ses élus, prônai(en)t et prône(nt) toujours un productivisme sans frein, de l'automobile au nucléaire en passant par l'armement.

 

dimanche 30 octobre 2016

"Confusionnisme" dans le dictionnaire de novlangue: ceux sont ceux qui se disent d'une gauche pure qui accusent de confusionnisme ceux qui au contraire font des distinctions plus fines que cette monodimensionalité, les accusant d'aller vers l'extrême-droite.

 

lundi 31 octobre 2016

A Conforama, il y a beaucoup de promotion canapé.

 

vendredi 4 novembre 2016

Un catamaran, c'est une bicoque; et un trimaran, c'est une tricoque.

 

Je suis allé au musée de la guillotine, et ça ne vaut pas le coût.

 

 

mercredi 9 novembre 2016

http://www.liberation.fr/planete/2010/01/05/la-menace-d-un-attentat-a-plane-sur-la-prestation-de-serment-d-obama_602683

"Le New York Times cite des responsables des services de renseignement qui auraient eu de bonnes raisons de croire qu'un groupe de Somaliens en provenance du Canada allait faire exploser une bombe pendant la cérémonie, diffusée par les télévisions du monde entier."

Amusant que cette menace imaginaire fut attribuée à des Somaliens, voisins du Kenya, pays du père du président des Etats-Unis Obama, provenant du Canada, pays voisin des Etats-Unis.

 

ma15no16

Eric Zemmour prétend que Raphaël glucksman est l'idiot utile d'un plan fait sciemment

Ce qui justifie ce plan c'est que les oligopole veulent la population de consommateurs la plus grande et la plus homogène, et la concurrence de toutes les populations pour être employés par eux.

 

lundi 21 novembre 2016

Jean-Claude Michéa, Le Complexe d'Orphée, 2011 Climats

Si Karl Marx parlait de la "finance juive", n'est-ce pas juste par rapport à l'interdiction de l'usure par le christianisme, et donc par rapport au scandale de la création monétaire?

 

mercredi 23 novembre 2016

Le Parti Socialiste est plus de gauche que socialiste ; le Parti de Gauche est plus socialiste et moins de gauche que le Parti Socialiste.

 

 

lundi 28 novembre 2016

Jean-Claude Guillebaud

- De façon  girardienne, un chef d'Etat qui lance une guerre unit le peuple derrière lui, contre un ennemi commun, et a beaucoup plus de soutien, de liberté d'action et de pérennité (il n'y a qu'à voir George Walter Bush, son impuissance avant ses guerres; pareil pour Margaret Thatcher, qui n'aurait pas été réélues sans la guerre des Malouines).

- Vous avez dit qu'après les attentats de Daesh en France, les politiciens ne savaient pas quoi faire. Or le président François Hollande a tout de suite "su" quoi faire : rebombarder encore plus la Syrie (alors que les terroristes du Bataclan disaient à leurs otages qu'ils étaient là pour venger les personnes tuées par leur président).

- Il y a un philosophe, Günther Anders, qui s'est particulièrement intéressé à la menace atomique (à sa supraliminarité, c'est-à-dire son inconcevabilité) et à la guerre du Vietnam (comme consommation d'armes). Vous êtes-vous intéressé à son oeuvre?

- Gandhi n'était pas contre la violence, s'il n'y avait plus d'autre moyen (efficace) d'agir.

- Vous avez dit que votre père avait 56 ans à votre naissance en 1944. Il avait donc 26 ans en 1914, et vous avez dit que la classe d'âge à Saint-Cyr était de 19 à 21 ans.

 

Général durieer enseigne Girard à l'école militaire/de la guerre

 

Kepel radicaliasation de l'islam et Olivier roy (protestant, comprend les hommes) islamisation de la radicalité (pas silamistes au départ) diametralement opposés

Burgat dit qu'ils sont moins opposés qu'ils en ont l'air

 

hyppolite de guibert guerre démocratique, idéologiuue, de circonscription: soldats ne couteront rien. Pn peut gaspiller les vies humaines, les soldats.

 

 

mercredi 30 novembre 2016

https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-30-novembre-2016

Le conformisme dans la novlangue plus fort que l'argumentation : lorsque Paolo Coelho a dit qu'il n'y a plus de démocratie depuis les Romains, depuis que l'expérience grecque est achevée, sauf en Suisse, le journaliste de garde Augustin Trapenard continue à parler de "nos démocraties".

 

jeudi 1er décembre 2016

|- Alors que les plus riches profiteraiǁnt tous du revenu monétaire inconditionnel, indifférencié dans leur capital monétaire, ils n’utiliseraient pas nécessairement leurs droits à des repas bon marché, à des logements fournis, et ce serait autant d’économisé pour la collectivité.

 

dimanche 4 décembre 2016

|La monnaie fournie est une quantité de liberté octroyée en échange d’une contrainte, le travail (étymologiquement un joug) fourni pour autrui, ou un abandon de propriété (c’est-à-dire de la liberté d’utilisation de quelque chose).

 

vendredi 9 décembre 2016

Par solidarité, les étrangers seraient soignés comme les nationaux, et la facture serait présentée à leur nation, et si celle-ci ne peut payer, à l'ONU.

 

Claude Halmos dit que l'histoire racontée aux enfants de l'existence du Père Noël n'est pas un mensonge, argumentant qu'un mensonge est fait pour tromper, ce qui ne serait pas là, comparant à la poésie, comme Paul Eluard disant que la Terre est bleue comme une orange. Or, un mensonge est une assertion pour faire croire ce qu'on ne croit pas; on trompe donc l'enfant, alors qu'Eluard ne trompe personne.

Elle affirme qu'elle n'a jamais connue une personne traumatisée par cette révélation. Alors je serai le premier: ce fut pour moi une impression de trahison, peut-être attisée (j'essaie de comprendre la différence) par le sadisme de ma soeur me le révélant d'une certaine façon: http://lucadeparis.free.fr/encyweb/9autobiographemes.htm

 

Que ferait-on sans devis? On se contenterait d'une seule.

 

 

dimanche 11 décembre 2016

Au débat Synerj (https://synerj.org/) « Alerte ! Quelle société voulons-nous pour demain ? » du 16 décembre 2016 avec Etienne Chouard, Philippe Pascot, Stéphanie Gibaud et Yvan Stefanovitch,
Philippe Pascot dit qu'il ne veut pas d'une révolution où il serait parmi les premiers réprimées, mais utiliser les élections contre les élections.
Il dit que l'abstentionnisme est voulu par les politiciens, car constitutionnellement non pris en compte, il élimine l'opposition, aussi grande soit-elle.
La présentatrice du débat, et conseillère municipale Sophie Bernhardt a évoqué sa liste Comité des Citoyens de Montreuil qui est arrivée 2e avec 500 voix de différence aux élections municipales de 2014.
Dans l'interview suivante, elle évoque le processus démocratique qui l'a attiré(et qui rejoint ce que je propose : http://lucadeparis.free.fr/politique/sommaire_politique.htm):

 
« S. B. J'ai choisi le groupe du CCM parce que c'est le seul groupe où j'ai vu des gens qui m'avaient l'air sincère. Je suis allée aux réunions politiques publiques des partis mais j'avais l'impression de n'y voir qu'une partie de la population dans ces partis, (front de gauche, et les Verts).
Au sein du CCM, il me semblait y avoir une plus grande diversité. La prise de parole des candidats, en coordination ou autre, me semblait plus proche des montreuillois dans ce groupe. Par ailleurs, la forme de fabrication du programme avait plus de sens pour moi, nous étions nombreux à organiser des réunions thématiques où tout le monde pouvait venir travailler, j'ai rencontré beaucoup de personnes à ce moment-là, c'était très intéressant : on vient avec la thématique handicap, il y a une quinzaine de présents, et on apprend des choses. Je vais à la réunion éducation et j'apprends des choses; je leur en dis de mon côté; c'est comme ça que cette façon de travailler s'est fabriquée  : on rencontre des gens, on échange, on débat et ce qui naissait dans le  programme, c'était le fruit des débats de centaines de personnes, c'est ce qui m'a plu, ce n'est pas en réalité la personnalité de tel ou tel.

n-m :  ça n'influence pas un peu ?
S. B. Ce n'est pas la personnalité des têtes de listes qui m'intéressait, ce qui m'intéressait c'était les idées défendues et comment elles avaient été construites. Ces idées me semblaient plus proche des miennes, d'autant que je les avais co-construites.
J'avais fait partie des ateliers et des thématiques qui avaient construit ce programme et qui avaient donné lieu à de vraies discussion, de vrais débats, où on  n'était pas d'accord et c'était ça qui était intéressant : le point de friction !

 
n-m :  accepter la diversité
S. B. Exactement et discuter avec des gens qui parlent de différentes manières, nous discutions ensemble, un point de cohésion émergeait et c'est à partir de là que nous élaborions.
[...]
Je considère que la charge d'élue est totalement différente, il doit accomplir une tâche qui lui est donnée par les citoyens, il doit rendre des comptes sur cette tâche-là. L'idéal est qu'il co-construise avec les citoyens. [...] Étant donné que nous sommes les portes-parole des citoyens, j'envisage dans ma charge de demander aux citoyens ce qu'ils veulent que nous portions comme parole.».

 

Michel Geoffroy, La fin programmée des oligarques, http://www.polemia.com/la-fin-programmee-des-oligarques/

« L’oligarchie est une élite en perdition. Pour cette raison, comme toujours dans l’histoire, une nouvelle élite la remplacera bientôt. »

Une nouvelle élite, cela fera toujours, encore une oligarchie: c'est ce qui s'appelle une révolution, étymologiquement (faire le tour, tourner en rond)...

 

vendredi 23 décembre 2016

Pour tout achat, un ticket de caisse (gratuit) est offert.

 

Je suis un compotiste: je vois des compotes partout.

 

Lundi 26 décembre 2016

{Radio Courtoisie] De Lesquen trouve que l'impot sur la succession est le plus injuste, car il impose la générosité. Mais c'est le receveur qui est imposé, pas le donneur. Et le receveur n'a aucun merite.

 

 

jeudi 29 décembre 2016

Ane-thon: animal chimérique.

 

samedi 30 décembre 2016

« Le méthaqualone est un sédatif dont les effets sont similaires à ceux des barbituriques. C'est un dépresseur du système nerveux central. Employé comme sédatif, il était également utilisé comme drogue récréative dans les années 1970 en Amérique du Nord et dans les années 2000 en Afrique du Sud. » https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thaqualone

Etudier s'il a une causalité avec le sida.

« Il a été retiré des marchés des pays développés dans les années 1980, et classifié comme produit de niveau 1 aux États-Unis depuis 1984. »

«  »Fumer des pilules de méthaqualone peut entraîner un emphysème pulmonaire chronique ainsi que d'autres complications et troubles (notamment une pneumoconiose due au talc).

« Au cours du sida, la pneumocystose clinique doit être redoutée dès que le taux des lymphocytes TCD4 + est inférieur à 200/mL. » http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=&page=1540

« L'apparition d'un emphysème pulmonaire est décrite chez les patients atteints d'infection à VIH depuis la fin des années 80, mais s'observe surtout depuis l'ère des traitements antiviraux, grâce auxquels l'incidence des complications respiratoires souvent rapidement fatales de la maladie a fortement diminué. » http://www.rirlorraine.org/rirlor/jsp/site/Portal.jsp?page_id=739

«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »

16560 16591 16620 16651 16681 16712 16742 16773 16804 16834 16865 16895

janvier

février

mars

avril

mai

juin

juillet

août

septembre

octobre

novembre

décembre

 

Accueil du site

Sommaire

Le diariste

Cont@ct

Journal divers de l'an 2015

Journal divers de l'an 2017

Fin