Accueil du site

Sommaire

Le diariste

Cont@ct

Journal divers de l'an 2014

Journal divers de l'an 2016

 

Journal divers de l'an 2015

Philosophie, humour, idées

 

lundi 5 janvier 2015

|La ploutocratie n'est pas nécessairement une oligarchie.

|Par exemple, dans une société où il y a deux tiers de ploutocratres (ayant chacun un million d'unités monétaires) et un tiers de pauvres (ayant un millier d'unités monétaires), le sploutocrates sont majoritaires.

 

jeudi 8 janvier 2015

Charpie Hebdo.

Charpie Bobo.

 

dimanche 11 janvier 2015

« Les pétromonarchies menacées par la chute des prix du pétrole... On n'a plus de quoi vous financer, demandez directement aux États-Unis. »

Un des derniers dessins de Charb, "politiquement incorrect" (c'est-à-dire tabou), voire complotiste, pointant que les États-Unis par ses sbires financent les djihadistes, montant le péril vert (islamiste) contre le péril rouge (socialiste), déjà avec les Frères Musulmans contre le président Nasser en Égypte. Demandez-vous pourquoi il n'y avait pas de péril islamiste durant des siècles, jusqu'à il y a quelques décennies. Étonnamment, ce dessin (introuvable sur les moteurs de recherche, d'où la capture d'écran de l'émission) a été diffusé par Laurent Ruquier dans son émission, ne suscitant aucun commentaire. Comme l'a écrit Guy Debord, « Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux. ».

 

 

 

{Interview sur TF1 de Maryse Wolinski, veuve du dessinateur assassiné Georges Wolinski]

Dans un couple, il y a celui qui aime (et qui choisit), et celui qui aime être aimé.

 

lundi 12 janvier 2015

les lampistes du mal.

Des abrutis en colère attaquent les soi-disant républiques démocratiques, d'Allemagne, de France, et des autres pays de l'empire états-unien.

 

samedi 24 janvier 2015

Le camp Gourou.

 

mercredi 28 janvier 2015

|Ce qui différencie la fiction et le documentaire, c'est la relation à la réalité, non à la vérité: une fiction peut-être plus vraie (par une reconstitution exacte) qu'un documentaire, quoiqu'utilisant des éléments réels, peut être mensonger (par le montage, la sélection orientée, non représentative).

 

lundi 9 février 2015

Photographier les mannequins avec les vêtements à promouvoir chez eux, montrer leur réalité, et le décalage (ou pas) avec les vêtements.

 

vendredi 20 février

11 septembre 1777

 

dimanche 22 février 2015

Des lampistes qu'on grille comme des fusibles pour court-circuiter l'enquête, l'éclairage sur les événements, l'élucidation.

 

 

 

 

La science est la science, quels que soient les siècles. Je n'adhère pas au "contemporéanocentrisme" qui fait penser à chaque époque que ses "élites" ont raison, et que c'est juste avant que que les précédentes "élites" se trompaient.

Plusieurs fois, le dogmatisme des scientifiques leur a fait avoir tort contre les observations des quidams: par exemple sur l'existence des météorites jusqu'en 1803, sur l'existence de la neige près de l'équateur jusqu'en 1849, sur les vagues scélérates jusqu'en 1995 (car elles ne rentraient pas dans le modèle de calcul en place).

Et on peut penser que c'est le cas pour de nombreuses médications traditionnelles qui concurrencent une médecine plus rentable pour les financiers de sa "science". Beaucoup de choses sont mises sous le boisseau à notre époque comme aux précédentes de la science.

Vous "passe[z] volontiers sur le Big pharma qui profite des malades, sur les remèdes au cancer cachés par les scientifiques et autres abus scientifiques", alors que c'est justement l'essentiel du problème: une science qui est criminellement biaisée par des intérêts particuliers (financiers ou de carrière) contre l'intérêt de la population. Et c'est en cela que la science est ploutocratique, oligarchique, et qu'elle doit devenir démocratique.

Finalement, vous écrivez quelques remarques très négatives sur les scientifiques (puisque Luc-Laurent Salvador est scientifique, il faut bien que certains soient aussi médiocres que la populasse), qui "peu[ven]t ne rien comprendre au fonctionnement de la science". Alors pourquoi ne voulez-vous pas que la population s'en mêle?

 

 

 

 

vendredi 27 février 2015

Raphael Gluchsman, le fils d'André Glucksman, fait l'éloge du déracinement, arrachant selon son exemple les enfants à leur déterminisme paysan grâce à l'école. Il ignore le vécu du déracinement, lui qui est enraciné dans le Paris germanopratin de son père, pseudo-philosophe médiatique comme lui. Ne faudrait-il pas prôner son déracinement, et l'envoyer à la campagne cultiver nos jardins?

 

"certains voudraient", écrivez-vous. Lorsque ce sont "certains" qui décident, c'est une oligarchie, pas une démocratie.

Et ils doivent être bien minoritaires, ceux qui pensent que les élèves doivent travailler 45 heures, comme ceux à vouloir repasser eux-mêmes des 35h aux 45h...

Dans une société démocratique, les scientifiques exposeraient leurs résultats à la population, et il y aurait iségorie, c'est-à-dire égalité de la médiatisation (de préférence dans des débats) pour juger entre les scientifiques exprimant des conclusions contradictoires.

 

 

Vous parlez des résultats scientifiques, pas de la science. Vous écrivez "La science est un outil qui évolue et s'améliore", et j'ajouterais donc, si j'étais optimiste, quel que soit le siècle. Mais je pense qu'il y a aussi des régressions scientifiques (demandez à Luc-Laurent ce qu'il pense de l'euphémisation de l'imitation en psychologie).

L'amélioration en science, je pourrais aussi l'attribuer à l'art, avec l'accumulation des créations, il y a une amélioration du capital artistique à notre disposition.

Sur la science criminellement biaisée, je peux donner l'exemple du vaccin "contre" le papillomavirus, avec le prix Nobel attribué avec corruption en 2008 au chercheur allemand qui en était la caution. Et je pense aussi aux deux autres prix Nobel de cette année-là, à propos du sida:  il y a un paradigme pipé depuis un siècle et demi qui insiste sur la causalité virale des maladies, afin de ne pas remettre en cause l'industrialisation, les substances chimiques cancérigènes mises sur le marché par l'industrie chimique (une oligarchie), dont l'industrie pharmaceutique est une émanation. Cela a bloqué les thèses alternatives pour le(s) sida(s). Les chercheurs se sont précipité sur la causalité virale du sida car ils étaient vainement financés pour rechercher des causes virales du cancer dans les années 70 (Robert Gallo, Luc Montagnier comme Françoise Barré-Sinoussi). Les causes chimiques, médicales, environnementales ont été négligées, comme les rétrovirus endogènes. Sur le cancer, il y a des traitements par ondes, trouvés de façon indépendante par Royal Rife, George Lakhovski et Antoine Prioré. Il y a aussi Mirko Beljanski, qui a trouvé un test oncogène efficace dont ne voulait surtout pas les industriels, et qui lui a permis de déterminer aussi des substances anti-cancéreuses (dont a bénéficié François Mitterrand mais guère son peuple). Il y a aussi le silicium organique de Norbert Duffaud et Antoine Priore,, qui a été combattu par l'industrie pharmaceutique, car trop naturel et trop efficace. Tout cela, ce sont des millions de morts.

 

samedi 28 février 2015

L'iségorie a lieu d'être lors d'un débat politique, entre l'approbation et la désapprobation d'une proposition pour un référendum.

Si le débat n'est pas égalitaire dans la possibilité d'exposer ses arguments, la décision est sabotée. Le résultat d'un vote aura d'autant plus de légitimité que le débat aura été régulier

Sur le créationnisme et l'évolution, je ne sais pas en quoi consisterait l'enjeu, mais s'il y avait assez de volonté populaire pour changer des choses, je ne vois pas pourquoi a priori il n'y aurait pas un débat équilibré dans ses conditions.

Un quasi-consensus n'est pas un consensus. L'histoire des sciences est faite par des scientifiques qui furent ultra-minoritaires et eurent raison contre les dogmes en vigueur. Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Tant pis si des dogmatiques croient que la science a quasi-abouti, comme le crurent aussi des scientistes à la fin du 19e siècle. Les critiques de la théorie virale du ou des sidas sont ultra-minoritaires, non financés, ostracisés, mais ce n'est pour cela qu'ils auraient tort. Sur les moyens humains on non que nous aurions déjà pour modifier le climat, vous pourriez aussi avoir des surprises.

Ta version de la condamnation judiciaire de Mirko Beljanski est bien tronquée. A Saint-Etienne en 1994, le procureur a demandé à ce qu'il ne soit condamné qu'à un euro symbolique par rapport à l'intérêt de ses recherches. En 2002 en appel, les condamnations de ses soutiens n'ont été que pour exercice illégal de la médecine et de la pharmacie, et tous ont été relaxé pour la tromperie : en somme, on leur a reproché d'avoir sauvé des gens sans avoir attendu l'autorisation de mise sur le marché, qui est d'ailleurs gérée de façon maffieuse (voir l'affaire du Mediator). J'étais à la totalité des procès de 2001 et 2002 dont j'ai publié les minutes, et il n'y avait aucun témoin à charge, que des témoins à décharge (malades sauvés, médecins, scientifiques). J'ai bien vu à quel point la médiatisation était tronquée, d'une façon que tu répètes. Sur Beljanski, tu peux consulter parmi ses 133 publications scientifiques, en particulier parmi les dernières.

C'est amusant comme les scientistes voudraient que les médicaments maudits par l'oligarchie pharmaceutique permettent de ne plus jamais mourir, alors qu'ils ne voient guère de problèmes aux effets délétères des médicaments autorisés. Faudrait-il que Mitterrand soit vivant à 99 ans pour valider Beljanski? Mitterrand a pris les produits Beljanski en 1994, alors qu'il était au plus mal après les derniers traitements qu'il avait subis. Les produits Beljanski lui ont permis de finir son mandat, et il est mort au retour de son voyage égyptien après avoir cessé de s'alimenter et de se soigner. Axer sur la dangerosité des produits Beljanski, c'est faire preuve de mensonge pour ceux qui savent, et d'ignorance pour ceux qui répètent.

Sur les tests cliniques, je connais peut-être mieux que toi l'envers du décor, ayant été cobaye. Tant pis si tu ne comprends pas que le financement biaise les résultats, empêchant par exemple de tester des remèdes naturels car non brevetables et donc sans monopole profitable, et qu'au contraire les clauses de confidentialité permettent aux grosses firmes de ne publier que les tests qui leur seront favorables.

Vous avez mentionné "Big Pharma", mais je ne vois décidément pas en quoi vous le critiquez finalement.

 

Je ne me sortirai pas d'où?

Je trouve amusant de traiter de confusionnistes toutes les personnes qui n'adhèrent pas à vos confusions simplistes, en l'occurrence Guy Debord lorsqu'il révèle les ressorts de la société du spectacle..

Auprès de qui avez-vous intérêt ou non à argumenter? Car le débat ici est public, et vous faites donc preuve de mépris envers tous ses lecteurs.

Savez-vous qu'un sophisme est une argumentation illogique? Ou auriez-vous décelé quelque illogisme? Feriez-vous une confusion sur le sens des mots?

En traitant de néo-pasquaien n'importe quelle opposition, vous atteignez le ridicule (surtout lorsqu'on sait les affreux agissements de Pasqua, autour de l'OTS, le trafic de drogue, jusqu'à ce que des Français menacés par ce ministre de l'Intérieur aient obtenu l'asile politique aux Etats-Unis).

 

Si des "preuves sont innombrables", comment y aurait-il 3% des scientifiques qui seraient contre la réalité du changement climatique? Ce serait énorme. Après, même si c'est réel, il resterait à déterminer quelle est la part humaine et quelle est la part indépendante. Il y aurait aussi à faire entrer en compte le problème de l'arme climatique, et des possibilités que nous avons de contrôler le climat.

Plus généralement, si vous refusez l'iségorie, comment détermine-t-on le temps d'exposition des thèses? Selon le degré d'adhésion déjà en place? Donc, s'il y a 97% de scientifiques qui croient quelque chose, on leur laisserait dans un débat de 1h40 97 minutes d'exposition de leurs arguments, et aux opposants 3 minutes? Dans une telle perspective, aucune idée nouvelle n'émergerait. En plus, c'est normalement les idées nouvelles qui demandent le plus de temps d'argumentation afin d'être assimilées. L'iségorie est donc un compromis juste. Et je pense que de tels débats avec des scientifiques seraient un bel exercice d'éducation populaire, un modèle pour ...

A nouveau, je répète que ce n'est pas le nombre qui fait l'argumentation. Si vous laissez 50mn à chaque camp, le plus argumenté aura le temps d'exposer l'essentiel, et le moins argumenté le temps d'exposer ses faiblesses.

Comment avez-vous fait vous-mêmes pour adhérer aux 97%? SI c'est en consacrant 97% de votre temps à examiner leurs arguments, et 3% à leurs adversaires, vous ne pouviez ressortir que ce que vous avez fait rentrer.

Enfin, ne comprenez-vous que chaque camp s'appuie des données, mais picore ("cherry picking") chacun celles qu'il assimile à sa thèse?

A propos des scientifiques défendant la thèse non virale du sida, leur nombre importe peu mais ayant examiné les arguments des uns des autres, j'en conclus les leurs sont plus solides, et que la domination des viralistes s'explique aisément par des raisons financières et carriéristes, quelle que soit la sincérité des scientifiques. Comme l'a dit Upton SInclair,  « Il est difficile de faire comprendre quelque chose à quelqu'un dont le salaire dépend du fait qu'il ne comprenne pas. .».

Que vous résumiez une position adverse par le complotisme montre bien votre conformisme. Je doute que vous ayez si largement creusé cette question sinon en restant dans le cadre du rayon d'éclairage du lampadaire autorisé. Croyez-vous que l'armée va vous révéler tout ce qu'elle sait et utilise? Croyez-vous que les astronautes Edgar Mitchell (6e des 12 hommes sur la Lune) et Gordon Cooper (missions Mercury et Gemini) soient juste des zinzins complotistes lorsqu'ils parlent des ovnis ou des contacts extra-terrestres avec nos gouvernements?

Je peux citer l'exemple de Mendel (qui avait d'ailleurs triché sur ses données, trop parfaites) dont les lois de l'hérédité ne convenaient pas au camp de Darwin (qui a attendu lui-même des décennies avant de publier ses thèses), et qu'il a fallu 36 ans pour redécouvrir. Je peux mentionner Mirko Beljanski pour la transcriptase inverse chez les bactéries et les champignons en 1972. Il a eu le tort d'aller contre le dogme de son patron le mandarin Jacques Monod qui écrivait que cela était "inconcevable", et il a fallu 1989 pour que ce soit reconnu en l'occultant (Beljanski a obtenu une rétrocitation). Dans ces deux cas, les personnes seules n'ont rien renversé (par contre, Darwin...). Jamais une personne isolée n'a renversé un paradigme. Il faut bien sûr que d'autres y adhèrent.

Je suis désolé que vous croyez que les AMM aient l'objectivité scientifiques que vous voudriez : leur coût élevé et la corruption empêche certains traitements d'être validés s'ils ne sont soutenus que par de petits laboratoires, comme le financement des gros laboratoires leur permet (par la corruption, les tests biaisés) de faire valider des médicaments dangereux dont nous avons des exemples tous les ans.

Pour vous donner un exemple, Le 13 février 1993, le Dr Chantal Damais (Inserm U-313 dirigée par le Pr Marc Gentilini, Pitié-Salpêtrière) conclut qu'il y a suppression de la sur-sécrétion pathologique d'interleukine 6 à partir de monocytes de personnes séropositives sous l'action de Pao pereira (du Pr Beljanski). Comme parfois, on demande de conclure dans le sens opposé des résultats. Il lui est demandé de préciser dans un rapport écrit la signification qu'elle attribue à son expérience. En novembre 1993, Science & Vie cite Chantal Damais: «La recherche universitaire n'est pas libre, elle est entre les mains des hospitalo-universitaires qui bloquent tout.»...

 

dimanche 1er mars 2015

Vous écrivez: "AUCUN autre outil ne nous permet d'avoir une meilleure connaissance du monde que l'outil scientifique".

Heureusement qu'il a d'autres outils qui la mettent en défaut. La perception par exemple. J'ai pris l'exemple des météorite, de la neige en équateur et des vagues scélérates. Ce n'est qu'après des décennies de refus par les paradigmes scientifiques en vigueur et qu'une fois les observations acceptées qu'elle peut mieux progresser.

 Je pourrais aussi témoigner d'un événement paranormal que la science actuelle (mais pas future je crois) serait bien en peine de faire rentrer dans ces cadres, sauf à douter de mon témoignage. Mais je sais ce que j'ai vu et vécu. http://lucadeparis.free.fr/ghitaime/ghitci.htm

 

"Si la science a des biais, c'est-à-cause des financements des projets, pas à cause des gens qui pratiquent la science."

Mais cela biaise tout: cela sélectionne les scientifiques, ceux qui le restent et ceux qui ne le sont plus, sont arrêtés avec leur doctorat (ou même avant) hétérodoxe. Cela biaise les résultats, les carrières. Le paradigme viraliste depuis un siècle et demi biaise la médecine, car les intérêts financiers sont énormes.

 

mardi 3 maris 2015

Quand vous en lisez, vous vous enlisez.

 

 

Vous avez un drôle de langage, qui est capable de dire l'opposé de ce qu'on voit : "ce ne sont pas des gorilles blancs". "A l'origine ils sont noirs" : or ils sont nés albinos et sont blancs. Ce sont des gorilles blancs! Contrairement à ce que vous écrivez, ce sont bien des gorilles "blancs à l'état naturel", à part si vous estimez qu'être albinos n'est pas naturel (mais artificiel...). Puis vous faites une confusion en parlant des "races" humaines, car les blancs ne sont pas si blancs que cela, et les noirs pas si noirs que cela. Si un humain nait avec 11 doigts, on ne dirait pas que "les êtres humains avec 11 doigts existent", mais que DES humains avec 11 doigts existent (car on sait parler français). Enfin, l'exemple stérotypique n'est pas celui du gorille blanc (que Luc-Laurent a invoqué peut-être à cause du film sur l'illusion optique où on ne voit pas un humain déguisé en gorille traverser une pièce), mais celui du cygne noir. Qu'une étude soit bidon, "on PEUT le voir": pour les statistiques de Mendel, trop parfaites pour être vraies, il a fallu presque un siècle et demi pour le découvrir. "Sur l'amiante, ce n'est pas du tout un problème scientifique mais bien politique. L'amiante a été mise en avant comme toxique par les scientifiques, une fois cela fait, que peuvent-ils faire de plus ? " Là vous faites fort dans l'idéalisation de l'histoire. Le toxicologue Henri Pézerat était bien seul pour défendre les ouvriers contre les scientifiques mercenaires du Comité Permanent Amiante (CPA), créé (en 1982) et financé par les industriels de l'amiante dont, comme l'a dit Pézerat, «la stratégie est de contrôler le discours scientifique en insinuant le doute sur l'importance du risque». Si le discours des scientifiques (dont vous trouvez des exemples là http://lucadeparis.free.fr/infosweb/amiante.htm.) avait été aussi unanime que vous l'alléguez, l'interdiction aurait été bien plus précoce.  Sur les organismes publics, vous rêvez encore. Comme l'a aussi écrit Pézerat, «Les industriels sont très influents, faisant parfois nommer leurs propres cadres à la direction des services administratifs et trouvant toujours une oreille très attentive dans les cabinets ministériels». Les histoires des scientifiques lanceurs d'alerte comme André Cicolella sur les éthers de glycol, viré de l'INRS "pour faute grave", ou Pierre Méneton sur le sel, ennuyé par sa direction de l'INSERM (contrairement à son collègue qui l'attaque et qui est financé par l'industrie) http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/pierre-meneton-l-obstine_956016.html Je vous donne des exemples où il y a eu des corrections, pour vous montrer l'imperfection car les éléments "objectifs" étaient déjà là, et je vous ai donné un exemple où la correction n'a pas encore eu lieu. D'ailleurs je serais curieux de savoir si vous en auriez un à donner où si vous êtes toujours à suivre ce qui est dit de façon dominante au présent. Vous écrivez des scientifiques que "c'est justement leur travail que de continuer à faire des recherches et à ne rien considérer comme acquis": vous parlez d'humains ou de robots ou surhumains? Des humains qui ne considèrent rien comme acquis, ça n'existe pas. Etre sûr et certain, c'est toujours plus confortable que douter et redouter. La morgue est une qualité bien répandue chez le milieu scientifique. Sur les OGM, vous avez l'étude de Séralini là où, comme il le dit, la plupart des protocoles retenus sont trop limités dans le temps pour obtenir des résultats autres que nuls http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/06/24/toxicite-du-roundup-et-d-un-ogm-seralini-republie-son-etude-controversee_4444396_3244.html . Vous inventez la thèse que vous attribuez à Papadopoulos, avec vos histoires d'homo ou d'hétérosexualité. Elle conteste que les sidas soient causés par un VIH. Point. Je fais la promotion de cette thèse (soutenue par d'autres scientifiques qu'elle comme Kary Mullis, Peter Duesberg, Etienne de Harven, Rebecca Culshaw, Stefan Lanka, etc.) car elle est plus cohérente que la thèse viraliste. Vous avez une conception étriquée de l'imitation : l'imitation fait qu'on change d'avis. Le fait d'"avancer" ne suffit pas à prouver une thèse. On a pu augmenter le nombre d'épicycles des astres autour de la Terre pour faire une astronomie géocentrique de plus en plus précise, mais ce n'est pas pour cela que la thèse géocentrique était corroborée face à la thèse héliocentrique d'Aristarque de Samos qu'elle a dominé durant 18 siècles. Si vous étiez moins scientiste et pouviez "ne rien considérer comme acquis", vous auriez donc une l'imagination qu'à notre époque comme aux précédentes, on est dans certains paradigmes massifs qui nous font errer sur certains fondements encore pas ou peu contestés mais faux.

 

 

jeudi 5 mars 2015

"donc en fait vous êtes en train de dire que je suis potentiellement payé par des entreprises" : encore une fois, vous inventez les propos de votre interlocuteur. Je pense juste que vous êtes conformiste(voilà de la bonne science sur ce thème: https://sciencetonnante.wordpress.com/2013/04/22/lexperience-de-asch-sur-le-conformisme/)..
"je défends l'idée du changement climatique" : moi aussi, contrairement à votre atribution fausse et infondée: il y a eu des glaciations, un climat assez chaud autour de l'an 1000, plus froid au 17e siècle (la Seine gelant), se réchauffant depuis. Le problème est de déterminer la part humaine, et quel pouvoir (et devoir?) nous avons de contrôler le climat. Sur les OGM, comment pouvez-vous dire que vous ne les soutenez pas alors que vous affirmez qu'il n'ont aucune toxicité, ce qui est l'enjeu de leur soutien ou opposition. je ne sais pas si vous lisez ce que j'écris, car j'avais mentionné Séralini, et vous avez cette étude: http://www.ijbs.com/v05p0706.htm. J'entends à l'instant Michel de Lorgeril qui souligne que l'augmentation des allergies au gluten peuvent venir de la diffusion de nouvelles variétés auxquelles le système alimentaire n'est pas habitué.http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-le-nouveau-regime-mediterraneen ; http://michel.delorgeril.info/themes/gluten-et-allergie-au-ble

 

La crédulité de l'auteur du livre, un satané chien de garde, commence dès son titre, à accroire que nous sommes dans une démocratie...

Ce que je trouve plus que triste, c'est que la science soit contrôlée par Monsanto ou Servier et tous leurs mercenaires ou émissaires...

Votre appellation "les scientifiques (les vrais)" est problématique. Le Pr Beljanski (dont Montagnier fait maintenant l'éloge, n'était-il pas un scientifique, un vrai, avec ses 133 publications scientifiques, ses 30 ans à l'Institut Pasteur?

 

 

vendredi 13 mars2015

Il faut écarter les cuistres.

 

Quelques amateurs de sourates ne le sont pas des souchiens.

 

La moindre des politesses est de renvoyer la censure.

 

jeusi 19 mars 2013

Les consntants sont des compressés.

 

Une grosse qui se marie est en chair et en noces.

 

 

 

jeudi 26 mars 2015

Certains (comme Francis Lalanne) confondent la démocratie, qui est la souveraineté de la population (dans sa totalité), avec une "majoritarocratie", qui ne serait la soeraineté que d'un peu plus de la moitié des citoyens qui ont fait un vote validé (cela pourrait même être une oligarchie s'ils sont peu à voter).

Dans une démocratie, la valeur d'une décision dépend de sa proportion d'approbation par les citoyens, et une décision approuvée par une faible majorité, en contradiction avec d'autres décisions plus approuvée, serait invalidée (il faut aussi prendre en compte l'ancienneté).

 

mercredi 1er avril 2015

Film hollywoodien sur le crash de l'avion détourné par le copilote lorsque le pilote est parti aux toilettes: "Miction impossible".

 

samedi 25 avril 2015

Film pornographique: ciné d'ébats

Masturbation: le poignet d'amour.

 

 

jeudi 14 mai 2015

Philosophie Magazine

Nietsche 341

 

Pour Épicure, la philosophie permet "d'assurer la santé de l'ame". Pour moi qui considère que la folie est un concept moral opposé à la sagesse plutôt que psychiatrique, Épicure opère la une grande convergence, en faisant de la sagesse la santé de l'âme.

 

lundi 18 mai 2015

Gandhi 74

une illustration particulièrement argumentée de l'adage chrétien de tendre l'autre joue.

 

mardi 19 mai 2015

Les régimes politiques dans la triarticulation sociale:

1 - Eugénocratie: relation affective, au ventre, à la proximité

2 - Aristocratie, méritocratie, autocratie : compétition, rivalité, violence

3 - Démocratie : argumentation

 

dimanche 21 juin 2015

[La Face cachée des fesses, Arte, photo noir et blanc de profil d'une femme nue allongée sur le ventre, vers la fin] Faire la photo de l'angle désiré, de dérrière (et même les autres angles), puis joindre les photos par pliure (soit on déplie (et aplatit) afin de tout voir d'un coup (d'oeil),  soit on tourne autour comme dans la réalité (lorsqu'on n'a pas de miroir : possibilité aussi d'ajouter des miroirs).eugéno

Possibilité d'en faire des photos lenticulaires?

 

30 juin 2015

Le phallus est comme un bébé qui retourne à son origine.

Dans la sexualité, l'homme s'infantilise, joue, là où la femme se fait adulte, simule l'accouchement, ce pseudo-bébé prenant le même cheminement.

 

 

vendredi 3 juillet 2015

Sodomie: traverser le mur du fion.

 

Les beatniks (en français).

 

mardi 21 juillet 2015

Le progrès vaut-il le coût? La vitesse tue (voiture, avion), mais statistiquement, on vit plus vite, plus intensément, moins monotonement, et on prend le risque pour cela, dans l'aspect exploratoire et curieux qu'a l'humanité.

 

mercredi 29 juillet

Parce que Jésus n'a pas traversé dans les clous, les clous l'ont traversé.

Plutôt que de transformer l'eau en vin, Jésus aurait dû  mettre de l'eau dans son vin.

 

jeudi 30 juillet

|Ochlocratie comme régime politique dans le domaine affectif.

 

samedi 1er août 2015

|La souveraineté est l'autorité politique.

|L'anarchie est le fait qu'il n'ait pas de personnes ayant plus de souveraineté.

|L'isocratie est l'égalité de souveraineté.

 

La "montée des nationalismes au XIXe siècle" comme essor de la compétition des capitalismes.

 

dimanche 2 août 2015

|Une dynastie est un ensemble d'eugénocrates successifs.

 

|L'eugénocratie serait une aristocratie si on considérait que qu'elle consiste en la meilleure naissance, et par la suite la meilleure éducation, préparation ; ce n'en est pas une en considérant que l'eugénocrate n'est issu d'aucune compétition (sauf si mystiquement on considère que l'eugénocrate a lutté pour sa place avant la naissance).

 

mercredi 12 août 2015

"Les services de renseignement de l'armée envoient le caporal Hitler pour surveiller les activités d'un groupuscule politique quasi anonyme en septembre 1919, le DAP. Mais Hitler adhère au parti et y découvre sa vocation : haranguer la foule." (https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_national-socialiste_des_travailleurs_allemands#Adolf_Hitler.2C_membre_du_NSDAP).
Le "Mais" est savoureux : un infiltré adhère nécessairement au parti qu'il infiltre.

 

dimanche 16 août 2015

[Paul Moreira, Danse avec le FN, Canal Plus] Le Front National est l'épouvantail des vents dominants, pour détourner les petits oiseaux électeurs des graines emportées par ces vents dominants.

 

lundi 17 août 2015

Logo

 

L' U.
C. A.

 

16433e journée, mercredi 26 août 2015

Le champion du monde de lancer de boomerang a égalé son record du monde à zéro mètre.

 

Le magicien dose.

 

16445e journée, lundi 7 septembre 2015

[Radio Courtoisie, Le Libre Journal] Henri de Lesquen prétend distinguer socialistes, égalitaristes, de gauche, et libéraux, de droite, en supposant une société où les pauvres ont 1000 euros et les riches 2000 euros, et une évolution possible vers une société où les pauvres auraient 1200 euros et les riches 4000 euros. Selon de Lesquen, les libéraux accepteraient alors que les égalitaristes, par envie, refuseraient. Là où son raisonnement est vicié, sophistique, c'est qu'il n'y a pas d'étalon monétaire absolu, et que donc de Lesquen ne nous propose qu'un écart croissant entre pauvres et riches (avec juste de l'inflation), ce que je refuserais. Par contre, si ces 1200 euros impliquaient, dans un autre système que notre euro sans étalon, avoir 20% de richesse en plus (un logement 20% plus grand, 20% en plus de soins et d'alimentation saine par exemple), je l'accepterais, car je suis pour que le minimum de biens dont dispose chaque sociétaire soit le plus élevé possible.

 

16454e journée, mercredi 16 septembre 2015

Robinson Crusoé n'était pas sur une ile déserte, puisqu'il y avait Robinson Crusoé.

 

16456e journée, vendredi 16 septembre 2015

Aux chiottes la bite.

 

16470e journée, vendredi 2 octobre 2015

L'activité bondage permet de tisser des liens.

 

16477e journée, vendredi 9 octobre 2015

Un poisson qui se sort d'une situation difficile pense métaphoriquement qu'il vient enfin sortir la tête de l'air.

 

16483e journée, jeudi 15 octobre 2015

[Moins plusieurs semaines] La journaliste ELise Lucet affirme qu'elle se sent libre dans son magazine télévisé Cash Investigation. On peut se sentir libre si on nous accord 10m alors qu'on veut en parcourir 9; mais si elle voulait faire une émission sur le 11 Septembre 2001, elle verrait qu'elle les dépasse...

 

|Par exemple, que les femmes soient plus petites que les hommes est une généralité, c'est-à-dire que les femmes sont en moyenne plus petites que les hommes ; ce serait une universalité si toutes les femmes étaient plus petites que tous les hommes (par exemple si toutes les femmes faisaient moins de 1m65 et tous les hommes plus de 1m65). Que les fourmis soient plus petites que les éléphants est  une universalité, car toutes les fourmis sont plus petites que tous les éléphants.

 

16483e journée, jeudi 15 octobre 2015

[Petit Journal de Canal Plus deux jours auparavant] Karl Lagerfeld argumente contre le végétarisme par le chantage à l'emploi : l'argument est invalide car on ne peut argumenter contre un mal avec  un mal plus grand. C'est comme si l'on disait qu'il faut plus d'incendies pour qu'il y ait plus de pompiers, plus de guerres afin qu'il y ait plus de militaires, ou plus de maladies afin qu'il y ait plus de médecins.

Karl Lagerfeld utilise probablement son argument favori afin de "justifier" son mode de consommation d'ultra-riche (la théorie du ruissellement qui fait que quelques ultra-riches permettent aux pauvres d'avoir des miettes).

 

16483e journée, dimanche 15 octobre 2015

[Moins plusieurs semaines] Raphael Enthoven disait que que ce qui l'inquiétait, ce n'est pas que des services étatiques puissent nous espionner, mais que chacun puisse le faire. On voit bien le "philosophe" (chien) de garde, bourgeois confortable dans notre société, qui s'inquiète juste que certaines turpitudes sexuelles oou autres soient dévoilées à d'autres.

 

 

 

vendred 6 novembre 2015

Lorsqu'on parle de théorie du complot, il s'agit souvent de théories d'un plus vaste complot, lorsqu'il s'agit forcément d'un complot (11 Septembre, Charlie Hebdo).

 

mercredi 11 novembre

[moins deux jour] De la même que je préconise d'utiliiser la force de l'ennemi (comme au judo), en particpant aux élections, nos oligarques utilisent la force des dissidents, en prétendant qu'il y a la liberté d'expression (alors qu'il n'y a pas d'iségorie).  Ils appliquent bien l'adage comme quoi ce qu'il appellent la "démocratie", c'est "Cause toujours." (tant que cela reste du bac à sable ludique et inefficient, enlisant et fatiguant, ils laissent faire).

 

mercredi 18 novembre 2015

L'Etat comme seule instance ayant le monopole de la violence physique légitime : il s'agit de violence légale, pas nécessairement légitime ; il ne s'agit pas de monopole, puisqu'il y a la légitime défense (qu'un Etat peut légaliser).

 

mardi 24 novembre 2015

La démocratie est moins une question de liberté que d'égalité (isocratie) : la liberté est mise en avant par les pseudo-démocrates, en fait des libéraux capitalistes, la liberté étant celle du plus fort, c'est-à-dire du plus riche (qui paie les politiciens, les avocats, etc.).

 

jeudi 26 novembre

Et c'est une liberté très inégaltaire.

 

 

mardi 1er décembre 2015

[Moins plusieurs semaines] Je suis un étmymologiste, au sens de partisan du recours à l'étymologie (pas un étymologue, scientifique, comme un écologiste n'est pas un étcologue).

 

Novlangue

Radicalisme : façon de qualifier l'extrêmisme.

 

lundi 21 décembre 2015

[Laurent Joffrin rappelant à la radio que le Front National de Jean-Marie Le Pen a choisi la voie légaliste et électoraliste il y a 40 ans, en opposition à des "activistes" : un argument pour les démocrates à se présenter aux élections, le FN étant parvenu à 40% des votes validés (atteignant une limite par reductio ad hitlerum, exprimée lors des 10% d'électeurs n'ayant voté qu'au 2e tour pour s'opposer à cette "peste brune", problème que n'auraient pas les démocrates).

 

mercredi 30 décembre 2015

Distinguer nationalité et citoyenneté : on peut avoir une double nationalité (être natif d'origines différentes), mais on ne doit avoir, par isocratie, qu'une citoyenneté, celle du lieu où on vit principalement.

 

 

2015 16195

16226

16254

16285 16315 16346 16376 16407 16438 16468 16499 16529 2015
2016                         2016

 

janvier

février

mars

avril

mai

juin

juillet

août

septembre

octobre

novembre

décembre

 

 

 

Accueil du site

Sommaire

Le diariste

Cont@ct

Journal divers de l'an 2014

Journal divers de l'an 2016

Fin