Accueil du site

Sommaire des infos

L'informateur

Cont@ct

 

Préambule aux dossiers d'informations

 

 

«Les vérités qu’on aime le moins apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.» (Proverbe chinois).

«Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.» (proverbe afghan)

«Il en va de la responsabilité de chaque citoyen de questionner l’Autorité. » (Benjamin Franklin) [21/06/2010]

«La connaissance protège, l'ignorance expose au péril.» [Lu le lundi 21 décembre 2009] sur internet, attribué aux "Cassopiéins" [Lu en décembre 2009].

«L'histoire est un mensonge que personne ne conteste.» (Napoléon Bonaparte)

«Les discours des hommes ne sont que des masques qu'ils appliquent à leurs actions.» (Stendhal, Filosofia nova)

«Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse... puis l'histoire secrète où sont les véritables causes des événements, l'histoire honteuse.» (Honoré de Balzac, Illusions perdues, lu le mercredi 29 avril 2009 dans Les 10 plus gros mensonges sur les vaccins, de Sylvie Simon, Dangles, p. 6)

«Dans des temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire.» (Georges Orwell)

«La force d'un esprit se mesure à la quantité de vérité qu'il est capable de supporter.» (Friedrich Nietzsche)

«Une erreur ne devient pas une vérité quel que soit le nombre de fois que vous la répétez. La vérité reste la vérité, même si personne n'en entend jamais parler.» (Gandhi, lu le mercredi 29 avril 2009 dans Les 10 plus gros mensonges sur les vaccins, de Sylvie Simon, Dangles, p. 12)

« Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. » Friedrich Nietzche [Lu le jeudi 7 janvier 2010 dans http://www.noslibertes.org/documentation/apropos.html]

«La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire. » Paul Valéry [Lu le jeudi 7 janvier 2010 dans http://www.noslibertes.org/documentation/apropos.html]

«Si aujourd'hui j'étais un jeune homme... je n'essaierais pas de devenir scientifique, étudiant, ou professeur. Je choisirais plutôt d'être plombier ou colporteur, dans l'espoir de disposer du modeste degré d'indépendance encore disponible dans les circonstances présentes.» (Albert Einstein, The Reporter, novembre 1954)

«Depuis la nuit des temps les grands esprits rencontrent une opposition farouche de la part des esprits médiocres.» (Albert Einstein)

«Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein) [03/06/2009].

«Je pense depuis longtemps que si un jour les méthodes de destruction de plus en plus efficaces finissent par rayer notre espèce de la planète, ce ne sera pas la cruauté qui sera la cause de notre extinction, et moins encore, bien entendu, l'indignation qu'éveille la cruauté, ni même les représailles et la vengeance qu'elle s'attire... mais la docilité, l'absence de responsabilité de l'homme moderne, son acceptation vile et servile du moindre décret public. Les horreurs auxquelles nous avons assisté, les horreurs encore plus abominables auxquelles nous allons maintenant assister, ne signalent pas que les rebelles, les insubordonnés, les réfractaires sont de plus en plus nombreux dans le monde, mais plutôt qu'il y a de plus en plus d'hommes obéissants et dociles. » Georges Bernanos [Lu le jeudi 7 janvier 2010 dans http://www.noslibertes.org/documentation/apropos.html]

«Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l'apparence de la solidité à ce qui n'est que du vent. » George Orwell [Lu le jeudi 7 janvier 2010 dans http://www.noslibertes.org/documentation/apropos.html]

«Le droit est inséparablement l'affaire de l'Etat et celle de nos scrupules.» (A. Laignel-Lavastine, Jan Patocka, L'Esprit de la dissidence, éd. Michalon, 1998, p.47)  [Lu le jeudi 14 octobre 2010]

«La liberté d'opinion est une farce si l'information sur les faits n'est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l'objet du débat.» (Hannah Arendt, Vérité et politique, dans La Crise de la culture, 1968, entendu le mardi 26 mai 2009 sur France Culture).

«La mafia n'est pas étrangère dans ce monde; elle y est parfaitement chez elle. Au moment du spectaculaire intégré, elle règne comme le modèle de toutes les entreprises commerciales avancées.» Guy Debord [Lu le jeudi 7 janvier 2010 dans http://www.noslibertes.org/documentation/apropos.html]

«Dans le monde réellement inversé, le vrai est un moment du faux.» (Guy Debord, La Société du spectacle, 1967).

«La dictature c'est «Ferme ta gueule.», la démocratie c'est «Cause toujours.». (Jean-Louis Barrault, sinon Woody Allen, Pour en finir une bonne fois pour toutes avec la culture)

«Le savant le plus grand est celui qui connaît les limites de son savoir, c'est-à-dire l'infini de son ignorance. Voilà pourquoi vous voyez si peu de savants à la télévision, alors que cette dernière convient si bien aux experts. » Pedro Calderón de la Barca [Lu le jeudi 7 janvier 2010 dans http://www.noslibertes.org/documentation/apropos.html]

«Seule la liberté d'expression qu'on trouve encore sur internet pourrait encore nous sauver.» (James Graham Ballard cité par Ariel Wizman le lundi 20 avril 2009 sur Canal Plus).

«Les lois sont faites avant tout pour ceux qui détiennent le pouvoir ou l’argent. Sous couvert de démocratie et de grandes phrases, les lois permettent aux puissants de contrôler les autres.»  (Jim Jarmush, dans Les Inrockuptibles, octobre 1999) [Lu le vendredi 4 décembre 2009 sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Jim_jarmush]

«Au terme de mon parcours je me rends compte combien l'homme est fragile et malléable. Rien n'est jamais acquis. Notre devoir de vigilance doit être absolu. Le mal peut revenir à tout moment, il couve partout et nous devons agir au moment où il est encore temps d'empêcher le pire.» (Germaine Tillion, Ne pas tourner le dos, Le Nouvel-Observateur, 31 mai 2007) [Lu le 25 janvier 2011]

« Seuls les poissons morts se laissent entraîner par le courant. » [Lu le 25 janvier 2011]

« Les maîtres-censeurs se déchaînèrent avec leur bonne conscience habituelle et leurs méthodes bien connues, haïssant au nom de la générosité, excluant au nom de la tolérance, méprisant au nom du respect. » (Isabelle Lévy) [Lu le 17 mars 2011]

« Et la liberté de pensée, célébrée avec d'autant plus de frénésie qu'elle disparaît, est réservée à ceux qui pensent comme tout le monde. » (Isabelle Lévy) [Lu le 17 mars 2011]

« Pour éviter la contagion de l'ensemble du corps social par des mauvaises pensées qu'on ne sait pas « traiter », il est indispensable d'isoler les germes nuisibles […] les esprits doivent désormais, pour se protéger, enfiler des préservatifs mentaux. » (Isabelle Lévy) [Lu le 17 mars 2011]

« Plus le nombre des médias se multiplie, plus leur « indépendance » s'accroît, plus ils pensent et proclament tous la même chose. » (Isabelle Lévy) [Lu le 17 mars 2011]

« Seuls les plus petits secrets ont besoin d’être protégés. Les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. » (Marshall McLuhan) [Lu le 11 avril 2011]

« Les problèmes du monde ne peuvent pas êtres résolus par les sceptiques ou les cyniques dont l'horizon est limité par les réalités évidentes. Nous avons besoin d'hommes capables d'imaginer ce qui n'a jamais existé (...) Le changement est la loi de la vie. Et ceux qui ne regardent que dans le passé ou le présent sont certains de rater le futur. » (John Fitzgerald Kennedy) [Lu le 17 avril 2011]

« Il est difficile de faire comprendre quelque chose à quelqu'un dont le salaire dépend du fait qu'il ne comprenne pas. .» (Upton SInclair) [Entendu et lu le 8 mai 2011]

« La difficulté n'est pas de comprendre les idées nouvelles, mais d'échapper aux idées anciennes. » (Keynes) [05/09/2011]

« Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles » (Max Frisch, Monsieur Bonhomme et les incendiaires, 1957).

« Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre. » (George Orwell) [27/11//2012]

« Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau. » (Henri Michaux, Poteaux d’angle) [07/10//2014]

 

 

Je suis venu à créer cette rubrique par l'affaire Beljanski. J'en ai entendu parler la première fois par un ami, Yves Raducka, en mai 1994 et j'étais abasourdi et sceptique  devant l'affirmation qu'il y aurait une occultation de progrès contre le cancer et le sida. Puis en juin 1995, je lus dans le journal Le Monde que le président de la république française François Mitterrand prenait un traitement Beljanski contre son cancer. Les années suivantes, j'entendis parler de cette histoire sans avoir de certitude, jusqu'à ce je suive la totalité du procès Beljanski à Créteil en mars 2001. Ayant devant moi les deux camps opposés, l'un ayant des témoins à décharge, des malades sauvés, et l'autre n'ayant aucun témoin à charge et ne présentant guère que des arguments légalistes (un comble pour Act Up!), mes doutes se réduirent. J'avais décidé de consigner le contenu du procès.

Lorsqu'on sait qu'à Alexandrie, l'astronome Aristarque de Samos, il y a plus de vingt-deux siècles, avait supposé la rotation de la Terre sur elle-même et autour du Soleil, et expliqué le cycle des saisons par la l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre, et qu'il aura fallu plus de dix-huit siècles pour que cette théorie soit officiellement admise, comment s'étonner que des traitements médicaux novateurs, efficaces et peu onéreux, ne soient pas officiellement admis en quelques décennies alors qu'ils menacent la puissance des producteurs de médicaments dominant le marché?

Cette rubrique compile chronologiquement des informations sur des faits importants ou graves que des puissances financières ou politiques tentent de soustraire à la population, en les dissimulant ou en les minimisant. Je l'ai fait pour contribuer à ce que cesse la confiscation de l'information, de la santé, de la politique par certaines personnes qui constituent une oligarchie (la puissance politique appartient à quelques personnes privilégiées qui se la répartissent) ou une ploutocratie (la puissance politique appartient aux puissances financières et monétaires), et afin d'instaurer une république plus réelle, où sont publiées et publiques les informations qui concernent la vie des citoyens.

 

 

Quelques bonnes lectures

(Bibliographie complémentaire)

 

David Servan-Schreiber: Guérir le stress, l'anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse (Robert Laffont, 2003) [index].

Linus Pauling: Abusez des vitamines (Tchou, 1988) [index]; traduit de How to live longer and feel better, 1986.

Mirko Grmek: Histoire du sida (Payot) [index].

Gilles Perrault, 1978: Le Pull-over rouge (Ramsay) [index suivi de liens et de commentaires psychologiques].

Éric Raynaud: Les Réseaux cachés des pervers sexuels (Le Rocher, 2004) [index].

 

 

http://www.zetetique.ldh.org/einstein_plagiaire.pdf [12/03/2008]

 

Elsa Vigoureux: "Depuis l’arrestation d’Emile Louis, Auxerre ose se souvenir"; dans Le Nouvel Observateur, 25 avril 2002 - n°1955 (http://www.observatoirecitoyen.be/article.php3?id_article=430) [02/04/2008].

 

 

"Site d'information sur le 11 septembre 2001": http://www.reopen911.info [06/04/2008].

"Etonnantes déclarations de l’ancien président italien Cossiga au sujet du 11 septembre 2001": http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=32957 [09/04/2008].

"Quand Jean-Pierre Chevènement et le FBI jouent aux "conspirationnistes"...": http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=11811 [09/04/2008].

"La révolte du pronétariat": http://www.pronetariat.com/ [09/04/2008].

Taïké Eilée: "Un naufrage médiatique", 8 avril 2008: http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=38426 [09/04/2008].

Gabriel Tarde, 1901: L'opinion et la foule (http://classiques.uqac.ca/classiques/tarde_gabriel/opinion_et_la_foule/opinion_et_foule.html) [09/04/2008].