Accueil du site

Sommaire des infos

Politique

Le militant

Cont@ct

 

 

Critique des statuts et du règlement intérieur de LaPrimaire.org

 

[31.11.2017]

  

 

 

J'étais déjà critique avant l'élection présidentielle sur l'aspect classique (aristocratique au sens étymologique) de LaPrimaire.org : des candidats à élire avec leur programme, au lieu de démocratiquement établir le programme avant qu'il y ait des candidats avec mandat impératif pour l'exécuter.

Suite à cette publication, je viens de parcourir les statuts,  le règlement intérieur et l'équipe, et il s'agit de maintenir le système électif, représentatif de la Constitution actuelle : « conforter le sens des élections". Le président David Guez souhaite « le renouveau de la classe politique française et insuffle[r] une dynamique vertueuse à la relation entre les citoyens et leurs représentants. ».

En cohérence, « L'Association est dirigée par un Président. », « La durée de son mandat est fixée par la décision qui le nomme. ». Il « est investi des pouvoirs les plus étendus ». « Le montant des cotisations des membres est déterminé annuellement par le Président ». « Le Président peut déléguer à toute personne de son choix, dans les conditions prévues au Règlement Intérieur, certains de ses pouvoirs ». « La création des Comités et les membres qui les composent seront déterminés librement par le Président. » « En cas de partage des voix, la voix du Président sera prépondérante. »

De fait limitée démocratiquement, LaPrimaire.org est monarchique, avec une petite tendance diarchique, le secrétaire général (Thibauld Favre) étant assez invoqué dans ses pouvoirs.

Au regard de ce que je pointe, mettre en premier lieu une demande monétaire toute ronde (et rondelette), « 100.000 euros », ne m'étonne pas, au lieu de chiffrer des objectifs précis ; et le président choisira comment distribuer cette somme, là il n'y a aucun contrôle, aucune publication prévue, juste une présentation classique de la trésorerie lors de l'assemblée générale.

J'encourage donc les démocrates à s'investir dans des actions plus radicalement démocratiques.

 

 

 

 

 

.