Accueil du site

Sommaire politique

Le démocrate

Cont@ct

 

Constitution démocratique

 

[01/03/2017]

 

Préambule

Le pays est une démocratie, c'est-à-dire où la souveraineté est populaire, avec de l'isocratie (égalité de souveraineté), de l'isonomie (égalité devant les règles) et de l'iségorie (égalité de la parole).

Le pays est une république, c'est-à-dire que la politique est publique, et lutte contre le lobying, c'est-à-dire contre une politique qui se ferait hors des assemblées publiques.

Le pays a pour principes d'assurer a solidarité envers les personnes et les bêtes souffrant le plus, et de respecter la liberté créative des personnes.

 

Citoyenneté

L'accès à la citoyenneté est une démarche volontaire, soumise à un contrôle par un examen (par un questionnaire à choix multiples, comme le code de la route), la maîtrise d'un langage officiel.

La citoyenneté donne accès à des droits (de vote), et à des devoirs (devoir d'accepter les mandats, responsabilité juridique).

Il n'y a pas d'âge limite à la citoyenneté.

Par isocratie, on ne peut être citoyen que dans une commune, une région, un pays. Alors que la citoyenneté est unique, la nationalité peut être plurielle (cas de personnes ayant des origines diverses).

Il est possible d'être citoyen d'une commune et d'un pays où n'est pas cette commune (cas d'un immigré qui vote dans une commune, mais continue à voter pour les choix nationaux de son pays d'origine).

Chaque citoyen ne peut avoir qu'un mandat simultanément.

 

Journées citoyennes

Tous les quatre mois (fin janvier-début février, fin mai-début juin, et fin septembre-début octobre), ont lieu les trois journées citoyennes, où sont annoncées les résultats des votations et des élections. Dans les publications officielles, les propositions acceptées devront toujours comporter le résultat de leur approbation (pour, contre, vote blanc, abstention).

 

Pouvoir législatif

L'assemblée législative est tirée au sort par tiers, tous les quatre mois, parmi les citoyens, lors des journées citoyennes.

Le tirage au sort est un principe économique afin de constituer des représentations statistiques de la population de citoyens.

L'assemblée doit avoir un nombre de législateurs multiple de 3, suffisant pour avoir une marge d'erreur statistique de 5%

Les législateurs ont pour fonction, dans les diverses commissions, de coordonner et rédiger les propositions qui seront votées quatre mois après par la population, après des débats soumis à l'iségorie, c'est-à-dire un accès égal aux partisans et détracteurs de chaque proposition aux médias, en temps multiplié par l'audience.

 

Pouvoir exécutif

Lors des journées citoyennes, les ministres et le président du conseil des ministres sont élus à un tour pour quatre mois, sans candidats et sans campagne électorale préalable. Les ministres sont les premiers à accepter le mandat, par ordre décroissant de voix. Les élus sont fortement incités par leur devoir de citoyen à accepter. Le nombre de mandats est illimité.

Les ministres contrôlent le fonctionnement des administrations de l'Etat, conformément aux décisions citoyennes.

Comme il n'y a pas de campagne électorale ni de candidats officiels, l'Etat n'a pas à subventionner des partis politiques.

Le contrôle des administration.

 

 

 

 

Projets constitutionnels

https://mumbleconstituant.wordpress.com/notre-constitution-mumble/

Désaccord sur la citoyenneté de naissance des Français: confusion avec la nationalité.

Désaccord sur l'âge minimal de "citoyenneté active": "entre 16 ou 18 ans": c'est arbitraire et ils hésitent eux-mêmes.

Accord sur le volontariat de la "citoyenneté active"