Accueil du site

Sommaire de l'anthologie

Index de l'anthologie

L'anthologiste

Cont@ct

 

Lao-Tseu

 

 

Né vers -570 au pays de Chu, en Chine du sud, Lao-Tseu (vieux maître) s'appelait Er Li. Il était archiviste dans l'administration des Zhou. Il connut Confucius, se retira à l'ouest de la Chine où il transmit à Yin Xi son livre en cinq mille caractères.

 

Tao-Tö-King

VIII

La bonté supérieure est comme l'eau

qui est apte à favoriser tous les êtres

et ne rivalise avec aucun.

**

III

N'estime pas les biens d'acquisition difficile

pour que le peuple ne les vole pas.

N'exhibe point ce qui porte à l'envie

pour que sa conscience ne soit pas troublée.

**

III

Celui qui tient un bol plein d'eau

ne vaut pas celui qui y renonce.

**

LXVI

Ce qui fait que le fleuve et la mer

peuvent être rois des Cent Vallées

c'est qu'ils sont aptes à se mettre

au-dessous d'elles.

Voilà pourquoi ils peuvent

être rois des Cent Vallées

 

De même si le saint désire être

au-dessus du peuple,

il lui faut s'abaisser d'abord en paroles.

S'il désire prendre la tête du peuple

il lui faut se mettre au dernier rang.

 

Ainsi le saint est au-dessus du peuple

et le peuple ne sent pas son poids.

Il guide le peuple

et le peuple n'en souffre pas.

C'est pourquoi tout le monde

le pousse volontiers en tête

et ne se lasse pas de lui.

Parce qu'il ne rivalise avec personne,

personne au monde ne peut rivaliser avec lui.

**

LXVI

Qui est apte à être officier

n'est pas belliqueux.

Qui est apte à combattre

ne se met jamais en colère.

Qui est apte à vaincre son ennemi

ne l'affronte jamais.

Qui est apte à employer les hommes

se met au-dessous d'eux.

C'est la vertu de non-rivalité;

c'est aussi la capacité

d'employer les hommes;

c'est là enfin l'apogée

d'être digne du ciel.